Les agriculteurs mayennais, du blues à la « détresse », se tournent vers Pôle emploi

Pôle emploi, la cible est inédite. Mais se rassembler devant les grilles de la Préfecture, ils le savent et le disent : ils ne peuvent plus guère attendre du Préfet de la Mayenne. Entre ce dernier et Philippe Jehan par exemple, celui qui mène et emmène en Mayenne la Fédération départementale des syndicats d’Exploitants Agricoles, les relations ne sont pas franchement au beau fixe. Alors, parce que les manifestations dites classiques, comme celle de l’été dernier n’ont « pas donné grand-chose  », il faut donc inventer d’autres façon d’interpeller l’opinion publique.

Par Thomas H.

Cette façon de faire parler d’eux, d'occuper l'espace médiatique est cette fois différente. Bien à l'opposé, en tout cas, de ce qu'ils nous ont donné à voir jusqu'à présent. Le syndrome des camionneur...


Le contenu de cet article est réservé aux abonnés

Déjà un compte? Je me connecte


Il vous reste 85% à lire. Pour obtenir l'accès à la totalité de cet article, choisissez l'abonnement qui vous convient. Vous aurez ainsi accès à tous les articles du Glob-journal



Faites le choix de l'investigation en Mayenne

Paiement sécurisé par carte ou chèque bancaire


Abonnement annuel
▶ 32 €/an
J'opte pour 12 mois de lecture. Paiement en une fois. Renouvelable chaque année.
J'ai accès aux archives du Glob-Journal
Abonnement mensuel
▶ 3 €/mois
Je choisis 3 € de lecture mensuelle. Renouvelable chaque mois. Sans engagement.
J'ai accès aux archives du Glob-Journal

Contactez-nous : ici