À Désertines, «les premières cartes postales nous ont donné le sourire»

Comment faire pour rompre l'effet d'isolement? Et comment, à des fins pédagogiques, utiliser les réseaux sociaux? C'est l'expérience que vivent, avec leur enseignant Frédéric Heinrich, des élèves de l'école publique de Désertines, 532 habitants situé dans le canton de Gorron, au nord de la Mayenne. Désertines signifie «lieu désert», selon une étude sur les noms de villages mayennais effectuée par Hippolyte Sauvage. Et avec cette chouette initiative, Désertines est encore un peu plus relié au monde. Nous avons demandé à Frédéric Heinrich de guider les enfants de sa classe dans l'écriture d'un article pour leglob-journal, et voici le résultat.

Par les élèves de l’école de Désertines*

Avec notre maître, nous avons décidé de voyager en France et dans le monde entier, en restant d...


Le contenu de cet article est réservé aux abonnés

Déjà un compte? Je me connecte


Il vous reste 85% à lire. Pour obtenir l'accès à la totalité de cet article, choisissez l'abonnement qui vous convient. Vous aurez ainsi accès à tous les articles du Glob-journal



Faites le choix de l'investigation en Mayenne

Paiement sécurisé par carte ou chèque bancaire


Abonnement annuel
▶ 32 €/an
J'opte pour 12 mois de lecture. Paiement en une fois. Renouvelable chaque année.
J'ai accès aux archives du Glob-Journal
Abonnement mensuel
▶ 3 €/mois
Je choisis 3 € de lecture mensuelle. Renouvelable chaque mois. Sans engagement.
J'ai accès aux archives du Glob-Journal

Contactez-nous : ici