Ce que veut le PS 53 : «reconstruire et recouvrer aussi la confiance»

 

Des vœux pour 2018. C’est de saison. Mais avec le congrès du Parti socialiste qui doit se trouver parmi cinq motions un leader, les vœux au PS « moribond » sont d’autant plus nécessaires. Nécessaires mais pas suffisants. En Mayenne, Guillaume Garot avait convié dimanche après-midi, le 28 janvier 2017, les militants, adhérents et sympathisants à « la galette républicaine » comme il l'a appelée. Le tout arrosé de boisson à bulles. Prises de paroles et échanges, il a été compté près de 170 personnes présentes. L'occasion de comprendre ce qui anime encore le PS 53

Par Thomas H.

En Mayenne, le PS, c'est actuellement entre 250 à 300 adhérents. Au plus fort, le département en a comptabilisé jusqu’à 450. Celui qui donne ces chiffres est aussi celui qui tient les cordons de...


Le contenu de cet article est réservé aux abonnés

Déjà un compte? Je me connecte


Il vous reste 85% à lire. Pour obtenir l'accès à la totalité de cet article, choisissez l'abonnement qui vous convient. Vous aurez ainsi accès à tous les articles du Glob-journal



Faites le choix de l'investigation en Mayenne

Paiement sécurisé par carte ou chèque bancaire


Abonnement annuel
▶ 32 €/an
J'opte pour 12 mois de lecture. Paiement en une fois. Renouvelable chaque année.
J'ai accès aux archives du Glob-Journal
Abonnement mensuel
▶ 3 €/mois
Je choisis 3 € de lecture mensuelle. Renouvelable chaque mois. Sans engagement.
J'ai accès aux archives du Glob-Journal

Contactez-nous : ici