Lettre ouverte au conseiller municipal de l’extrême-droite à Laval – par Samia Soultani-Vigneron

Par Samia Soultani-Vigneron*
Monsieur Gruau, La France est belle. La France est grande.

La France est l'idéal que ceux qui la choisissent n'ont pas trouvé sur les terres de leur naissance. Au fil des années dans un milieu politique dur, parfois même sans pitié pour ceux qui n'en sont pas issus, je me suis forgée une carapace pour protéger mon rêve d'une France grande par ses valeurs et ouverte par leur universalité.

Depuis votre élection au conseil municipal de Laval, j'ai fait preuve de tolérance et me suis d'abord obligée à vous écouter pour essayer de comprendre. J'ai ensuite choisi l'indifférence pour vous pardonner vos écarts sur «la Franco-marocaine», sur «les étrangers», sur «les profiteurs», sur «les envahisseurs», sur «l'africanisation de Laval». Je préfère que ma mémoire soit c...


Le contenu de cet article est réservé aux abonnés

Déjà un compte? Je me connecte


Il vous reste 85% à lire. Pour obtenir l'accès à la totalité de cet article, choisissez l'abonnement qui vous convient. Vous aurez ainsi accès à tous les articles du Glob-journal



Faites le choix de l'investigation en Mayenne

Paiement sécurisé par carte ou chèque bancaire


Abonnement annuel
▶ 32 €/an
J'opte pour 12 mois de lecture. Paiement en une fois. Renouvelable chaque année.
J'ai accès aux archives du Glob-Journal
Abonnement mensuel
▶ 3 €/mois
Je choisis 3 € de lecture mensuelle. Renouvelable chaque mois. Sans engagement.
J'ai accès aux archives du Glob-Journal

Contactez-nous : ici