L’Oribus raconte les réfugiés portugais de l’Ouest – Par Philippe Vicente

La nouvelle livraison de L'Oribus – sous titrée Histoire et société en Mayenne – risque de surprendre plus d'un amateur d'histoire et de séduire ceux qui aiment voyager. Le N° 105 de la revue est en effet entièrement consacré à la présence dans l'Ouest, en Bretagne et en Mayenne, de réfugiés politiques portugais (1829-1833). Un sujet presque inédit, si l'on excepte son apparition dans quelques mémoires universitaires traitant du statut des réfugiés politiques en France.

Flux migratoire d'antan

Par Philippe Vicente

Brick-goélette - (Bibliothèque municipale de Laval)

Fin janvier 1829, les circonstances invraisemblables de l'arrivée dans le port de Brest, de plus de 600 militaires – des officiers et des soldats – auxquels se mêlent une poignée de députés, quelques magistrats, des professeurs et des étudiants, tous libéraux convaincus et résolus qui fonderont le Portugal nouveau, mettent en évidence la complexité de la situation politique et diplomatique que connaît l'Europe dans le premier tiers du XIXe siècle, où les tenants de l'Ancien régime essaient d'endiguer la montée des forces constitutionnelles.

En passant par Fougères et Laval

Maria da Glória, future reine du Portugal sous le nom de Maria II (1834-1853), lisant la Charte accordée en 1826 par ...


Contenu réservé aux abonnés

Déjà un compte? Je me connecte


Abonnnez-vous pour lire la totalité de cet article. Choisissez ci-dessous une formule de soutien pour avoir accès à tous les articles du Glob-journal et faites le choix de l'investigation en Mayenne



Choisissez l'abonnement qui vous convient



Abonnement mensuel
3 €/mois
Je choisis 3 € de lecture mensuelle.
Formule sans engagement, vous pouvez résilier à tout moment.
J'ai accès aux archives du Glob-Journal
Abonnement annuel
32 €/an
J'opte pour 12 mois de lecture,
Paiement en une fois, engagement 1 an.
J'ai accès aux archives du Glob-Journal

Contactez-nous : ici