Mayenne, Maine-et-Loire, Sarthe : vers un mariage de raison?

Mutualiser les moyens, faire des économies, mais ne pas parler de fusion...pas encore. Voilà qu’on reparle de la suppression de l’échelon département mais par le biais cette fois du rapprochement avec d'autres pour créer une super-structure plus forte, plus efficace, appelée par exemple Maine-Anjou. La Mayenne, le Maine-et-Loire et la Sarthe sont-ils condamnés à tellement se rapprocher qu’ils pourraient ne plus faire qu’un ? L’obligation de mutualiser passerait-elle par celle de s’allier pour avoir plus de poids? Questions, disent certains, de vie ou de mort.

Par Thomas H.

Catégorique, Olivier Richefou le patron du département de la Mayenne :« Pas question de fusion, dit-il au Glob-journal. Et se voulant même clarifiant, il rajoute : On va vers des travaux en commun, à géométrie variable, à deux, ou à trois... car dans un monde qui bouge les départements doivent aussi s'interroger sur leurs modèles!» Voilà pour la déclaration politique qu'on pourrait qualifier de porte ouverte.

Olivier Richefou à Saint-Berthevin lors de l'une de ses réunions de mi-mandat - © leglob-journal
On veut bien mutualiser, pour faire des économies d’échelles sur un même territoire, ce qui passe souvent par la disparition notamment de services au public. Et on veut bien aussi le faire, depuis quelque...


Contenu réservé aux abonnés

Déjà un compte? Je me connecte


Abonnnez-vous pour lire la totalité de cet article. Choisissez ci-dessous une formule de soutien pour avoir accès à tous les articles du Glob-journal et faites le choix de l'investigation en Mayenne



Choisissez l'abonnement qui vous convient



Abonnement mensuel
3 €/mois
Je choisis 3 € de lecture mensuelle.
Formule sans engagement, vous pouvez résilier à tout moment.
J'ai accès aux archives du Glob-Journal
Abonnement annuel
32 €/an
J'opte pour 12 mois de lecture,
Paiement en une fois, engagement 1 an.
J'ai accès aux archives du Glob-Journal

Contactez-nous : ici