Michel Lemosquet : « 40% de renouvelables en 2030, nous ne sommes pas sur la bonne trajectoire »

Le mayennais Michel Lemosquet responsable de l’association COEDRA-Mén est sur leglob-journal ; la transition énergétique, la production d'électricité, le retour des écologistes au gouvernement, les centrales nucléaires, la COP 21, les éoliennes, les opposants, les lobbies, les initiatives en Mayenne, le militant écologiste se prononce sur tout ces dossiers. Au cœur les énergies renouvelables pour lesquelles il milite. COEDRA-Mèn, Collectif d'Opposition à l'Enfouissement des Déchets Radio-Actifs et pour la Maitrise de l’Énergie a été créée en 2000, en opposition à un projet - abandonné depuis - d'enfouissement dans le massif granitique d’Izé d'un laboratoire de stockage de déchets radioactifs, situé sur le canton de Bais en Mayenne. Opposé à la création de la ligne à très haute tension THT Cotentin-Maine, Michel Lemosquet ne baisse les bras, on a pas le choix : il faut sortir du nucléaire.

Entretien

 

leglob-journal : Que dites-vous du retour de ministres écologistes dans le gouvernement français ?

Michel Lemosquet : C'est de la stratégie politique avec notamment la question du référendum de Notre Dame des Landes. Maintenant, si ces ministres plaident la transition énergétique et font évoluer le rapport de force en faveur des énergies renouvelables, tant...


Contenu réservé aux abonnés

Déjà un compte? Je me connecte


Abonnnez-vous pour lire la totalité de cet article. Choisissez ci-dessous une formule de soutien pour avoir accès à tous les articles du Glob-journal et faites le choix de l'investigation en Mayenne



Choisissez l'abonnement qui vous convient



Abonnement mensuel
3 €/mois
Je choisis 3 € de lecture mensuelle.
Formule sans engagement, vous pouvez résilier à tout moment.
J'ai accès aux archives du Glob-Journal
Abonnement annuel
32 €/an
J'opte pour 12 mois de lecture,
Paiement en une fois, engagement 1 an.
J'ai accès aux archives du Glob-Journal

Contactez-nous : ici