Migrant : L’OFPRA, pour une France terre d’asile #4 – Par Marrie de Laval

L'accueil ne se résume pas à l'octroi de l'asile. Pourtant, la prise en charge et l'intégration au long cours restent un souci. « Quelle politique d'accueil des migrants en France et en Europe ? », tel était le fil rouge de ce qui s'est rapidement transformé à Laval en dialogue riche et argumenté entre le directeur de l'Office et le public dans une salle bondée à Laval. Retour et approfondissements sur les éléments débattus autour de l'OFPRA, ce jeudi 22 mars 2018.

Par Marrie de Laval

Derrière les sigles OFPRA (Office Français de Protection des Réfugiés et Apatrides) et CNDA (Cour Nationale du Droit d'Asile) il y a des fonctionnaires d’État.
En point d'orgue d'une journée riche de rencontres, lors d'une soirée-débat mise en place par le député Guillaume Garot, le public a pu découvrir Pascal Brice, remarquable directeur en exercice de l'OFPRA.

Durant la conférence de presse tenue en fin d'après-midi, Pascal Brice avait insisté sur l'importance d'avoir des structures d'accueil des migrants, quelque soient le nom de ces modes de logement, pour mettre fin à l'indignité des jungles pour des populations déjà largement éprouvées.
Rester au contact
pour se faire connaître,
comprendre et permettre
l'asile
Il pointait également le manque d'anticipation des départements...


Contenu réservé aux abonnés

Déjà un compte? Je me connecte


Abonnnez-vous pour lire la totalité de cet article. Choisissez ci-dessous une formule de soutien pour avoir accès à tous les articles du Glob-journal et faites le choix de l'investigation en Mayenne



Choisissez l'abonnement qui vous convient



Abonnement mensuel
3 €/mois
Je choisis 3 € de lecture mensuelle.
Formule sans engagement, vous pouvez résilier à tout moment.
J'ai accès aux archives du Glob-Journal
Abonnement annuel
32 €/an
J'opte pour 12 mois de lecture,
Paiement en une fois, engagement 1 an.
J'ai accès aux archives du Glob-Journal

Contactez-nous : ici