Mitterrand : l’homme qui avait réussi à entrer au Panthéon de son vivant

Avec l'aimable autorisation de Plantu

C'est drôle, on commémore les 20 ans de la disparition le 8 janvier 1996 de François Mitterrand. C'est lui qui incarnera l'arrivée de la gauche au pouvoir en 1981. François Mitterrand «le sphinx», homme complexe, bête politique, parfois trouble en raison de ces "amitiés douteuses" et de ses accointances particulières. L'homme avait des convictions, de la culture, la carrure d'un homme d’État. C'est par la force tranquille de la ténacité et de la persévérance qu'il est arrivé à mettre ses idées socialistes en musique. Comme cela parait loin!

Par Thomas H.

Avec l'aimable autorisation de PlantuComment mieux percevoir cet évènement, et ce que cela allait engendrer cette arrivée de la gauche au pouvoir qu’en se référent peut-être à un grand journal qui salua le changement. Dès le 11 mai 81.
Le changement, mot emblématique sans doute d'une envie d'aller de l'avant. De progresser, de ne plus faire du surplace. 35 ans plus tard, retour sur la vie, l’œuvre et ce changement, qui était devant. «J'ai sous les yeux un journal daté du 11 mai. Un titre le barre : Le parti socialiste revendique la direction du gouvernement. Il tire les conséquences de la victoire électorale que vient de remporter la gauche.

Ce journal est jaune et poussiéreux, car si le jour est bien le lun...


Contenu réservé aux abonnés

Déjà un compte? Je me connecte


Abonnnez-vous pour lire la totalité de cet article. Choisissez ci-dessous une formule de soutien pour avoir accès à tous les articles du Glob-journal et faites le choix de l'investigation en Mayenne



Choisissez l'abonnement qui vous convient



Abonnement mensuel
3 €/mois
Je choisis 3 € de lecture mensuelle.
Formule sans engagement, vous pouvez résilier à tout moment.
J'ai accès aux archives du Glob-Journal
Abonnement annuel
32 €/an
J'opte pour 12 mois de lecture,
Paiement en une fois, engagement 1 an.
J'ai accès aux archives du Glob-Journal

Contactez-nous : ici