Mon Europe des citoyens « porteurs de progrès » – Par Georges Garot

Né avec le Front populaire, ancien secrétaire national du PS chargé de l'agriculture et du monde rural, et premier mayennais à devenir Député européen, Georges Garot a bien voulu nous raconter son Europe. Ses premiers pas européens dans un mouvement de jeunesse, la Pac, l'Europe des 15, et l'élargissement de cette institution qui n'allait pas s'arrêter de fédérer. Georges Garot raconte aussi ce qu'il appelle la "sortie de route de l'Union Européenne", dénaturant le projet hérité des "Pères de l’Europe".

Souvenirs d'Europe

Par Georges Garot*

Né en 1936, je suis un citoyen qui a eu la chance de vivre plusieurs étapes d’engagement pour l’Europe. D'abord la réalisation, comme dirigeant européen de la JAC (jeunesse agricole catholique) en 1965, en Allemagne, d’un festival européen réunissant 20 000 jeunes de dix pays de l’Europe de l’ouest, pendant trois jours, sur le thème de «  La place des jeunes dans la construction européenne ». Ce furent mes premiers pas pou...


Contenu réservé aux abonnés

Déjà un compte? Je me connecte


Vous voulez lire la totalité de cet article? Choisissez une formule de soutien pour avoir accès à tous les articles du Glob-journal et faites le choix de l'investigation en Mayenne


Abonnement mensuel
3 €/mois
Je choisis 3 € de lecture mensuelle.
Formule sans engagement, vous pouvez résilier à tout moment.
J'ai accès aux archives du Glob-Journal
Abonnement annuel
32 €/an
J'opte pour 12 mois de lecture,
Paiement en une fois, engagement 1 an.
J'ai accès aux archives du Glob-Journal