Monsieur le Premier ministre, je vous fais une lettre…

Elle est signée Michel Angot, le président de Mayenne Communauté et maire de Mayenne. Et derrière lui, 33 élus. Mais il pourrait y avoir d'autres communautés signataires de ce genre de courrier. Dernièrement, le maire de Laval estimait en séance de Laval Agglomération que l'attitude de l’État était inadmissible. Mais qu'on ne s'y trompe pas. Ce n'est pas tant l’État qui est en cause. Mais ce que l'exécutif actuel décide et qui fait la position de ce qu'on appelle l’État sur des mesures encouragées par les prédécesseurs de l'exécutif actuel. Plus qu'une lettre de doléances, cette missive que leglob-journal publie, fait apparaitre «déception» et  «rupture» de confiance -  Par Michel Angot

Monsieur le ministre, au nom des 33 maires des communes de Mayenne Communauté, je tiens à vous ex...


Contenu réservé aux abonnés

Déjà un compte? Je me connecte


Abonnnez-vous pour lire la totalité de cet article. Choisissez ci-dessous une formule de soutien pour avoir accès à tous les articles du Glob-journal et faites le choix de l'investigation en Mayenne



Choisissez l'abonnement qui vous convient

Paiement sécurisé par carte ou chèque bancaire



Abonnement mensuel
3 €/mois
Je choisis 3 € de lecture mensuelle.
Formule sans engagement, vous pouvez résilier à tout moment.
J'ai accès aux archives du Glob-Journal
Abonnement annuel
32 €/an
J'opte pour 12 mois de lecture,
Paiement en une fois, engagement 1 an.
J'ai accès aux archives du Glob-Journal

Contactez-nous : ici