Municipales – A gauche : « la machine à ne pas gagner » est-elle en route?

La campagne des municipales à Laval fait apparaître une gauche divisée. C'est un fait. La rupture semble consommée. Avec ce « deux poids, deux listes », des électeurs assez nombreux à gauche s’interrogent et regrettent qu’il n’y ait pas eu d’accord possible. Certains observateurs qui s’en délectent, au contraire, pensent que la « machine à ne pas gagner est en route ». Cette séparation, - certains veulent croire que cette rupture est « momentanée » - est pourtant symptomatique. Elle trouve ses fondements dans des relations historiquement difficiles.

Une fracture préjudiciable à gauche

Par Thomas H.

Une "séparation" qui vient de loin. « C’est le national qui descend sur le local » analyse celui-la. « La rancœur et un mépris pour l’écologie volontaire » rétorque cet autre observateur. Mises au grand jour, quand la ou le ministre s’acharnait à faire avancer des idées novatrices pour l’environnement et qu’elles étaient bloquées, voilà que ces comportements se déclinent dans le concert de l’élection locale. A droite, on se souvient des « jupettes » rapidement écartées et à gauche, des relations houleuses entre EELV et le PS.

Dans un « gouvernement local », l’écologie peut se heurter à la réalité des budgets. Trouver des « compromis de circonstance pour tenter de figurer en bonne place sur l'échiquier politique local », comme l’a écrit Claude Gourvil sur leglob-journal, c’est terminé. L’ex-adjoint aux maires socialistes lavallois Guillaume Garot puis Jean-Christophe Boyer, poursuivait : « J'avais à la fois la légitimité et l'opportunité de mener une liste rassemblant une large gauche locale, mais au risque d'échouer, sur le plus petit dénominateur commun en ter...

 


Pour lire la totalité de cet article, vous devez être abonné. Choisissez une formule de soutien pour avoir accès à tous les articles du Glob-journal - Faites le choix de l'investigation en Mayenne


Abonnement mensuel
3 €/mois
Je choisis 3 € de lecture mensuelle.
Formule sans engagement, vous pouvez résilier à tout moment.
Je soutiens leglob-Journal
Abonnement annuel
32 €/an
J'opte pour 12 mois de lecture,
Paiement en une fois, engagement 1 an.
Je soutiens leglob-Journal

J'ai un compte, je me connecte