Municipales : L’offre d’une nouvelle citoyenneté – Par Michel Ferron

Politique - Assiste-t-on à une "banalisation des enjeux du scrutin des élections municipales"? C'est une des questions posées par Michel Ferron qui estime que l’opinion publique est "relativement peu accaparée" par la chose municipale. D'où vient ce désamour vis-à-vis d'une élection qui se veut, pourtant, celle de la proximité? "Monsieur le maire" étant l'élu que l'on connait et, au moins, que l'on croise ou que l'on côtoie facilement. Michel Ferron qui a été un élu de la République fait notamment le constat de l’amoindrissement de la démocratie représentative, et d'un éloignement néfaste des électeurs. Il propose que l'expression citoyenne dans les urnes, mais pas uniquement, puisse redonner du corps à notre démocratie.

L'engagement, le vote et la démocratie représentative

Par Michel Ferron*

Si l’on observe le traitement par les médias du contexte des prochaines élections municipales, on peut avoir le sentiment d’assister, moins de deux mois avant cette échéance, à une sorte de banalisation des enjeux d’un scrutin, qui accapareraient relativement peu l’opinion publique. Comme si, désabusés et découragés par les diverses (im)postures de la sphère politique, les citoyens étaient gagnés par un désenchantement durable, inspiré par la conscience qu’on peut avoir de...


Contenu réservé aux abonnés

Déjà un compte? Je me connecte


Abonnnez-vous pour lire la totalité de cet article. Choisissez ci-dessous une formule de soutien pour avoir accès à tous les articles du Glob-journal et faites le choix de l'investigation en Mayenne



Choisissez l'abonnement qui vous convient



Abonnement mensuel
3 €/mois
Je choisis 3 € de lecture mensuelle.
Formule sans engagement, vous pouvez résilier à tout moment.
J'ai accès aux archives du Glob-Journal
Abonnement annuel
32 €/an
J'opte pour 12 mois de lecture,
Paiement en une fois, engagement 1 an.
J'ai accès aux archives du Glob-Journal

Contactez-nous : ici