Municipales : « Pourquoi nous ne serons pas présents sur la liste de M. Pillon »

C'est une Tribune. Celle de deux élus municipaux de droite républicaine présents depuis 2014 sur la liste de la majorité conduite par François Zocchetto. Alain Guinoiseau et Philippe Vallin se définissent comme des "républicains gaullistes", et s'élèvent contre l'accord effectué par le maire sortant avec La République en Marche (LREM), une alliance reconduite par le candidat Didier Pillon. Rejet de LREM, et de son " néo-libéralisme sauvage" - Remise des pendules à l'heure, et éclairage.

TRIBUNE

Par Alain Guinoiseau et Philippe Vallin*

Nous étions les représentants du courant gaulliste et républicain sur la liste conduite par François Zocchetto en 2014.

Issu d’une tradition centriste et démocrate-chrétienne, M. Zocchetto avait tenu à réaliser le plus large rassemblement des forces républicaines d’opposition au parti socialiste qui dirigeait alors le pays et la mairie. Cette large union avait été incontestablement une des raisons de la victoire à Laval. Nous avons été parfaitement loyaux pendant les six années de mandat.

L’élection présidentielle de 2017 a considérablement bouleversé la carte politique française. Après avoir activement soutenu la candidature de M. Fillon, l’UDI, parti de M. Zocchetto, a rapidement commencé à effectuer son ralliement à M. M...


Contenu réservé aux abonnés

Déjà un compte? Je me connecte


Abonnnez-vous pour lire la totalité de cet article. Choisissez ci-dessous une formule de soutien pour avoir accès à tous les articles du Glob-journal et faites le choix de l'investigation en Mayenne



Choisissez l'abonnement qui vous convient



Abonnement mensuel
3 €/mois
Je choisis 3 € de lecture mensuelle.
Formule sans engagement, vous pouvez résilier à tout moment.
J'ai accès aux archives du Glob-Journal
Abonnement annuel
32 €/an
J'opte pour 12 mois de lecture,
Paiement en une fois, engagement 1 an.
J'ai accès aux archives du Glob-Journal

Contactez-nous : ici