Municipales second tour : Florian Bercault revendique des soutiens de poids 🔓

lavalhotelville_icarus.jpg

Trois maires de l’Ouest soutiennent Florian Bercault

« Les maires du Mans, Nantes et Rennes apportent leur soutien à Florian Bercault et à sa liste. » écrit le staff de campagne du candidat de la gauche rassemblée à Laval (Mayenne) dans un communiqué à la presse.

« Au delĂ  de la proximitĂ© gĂ©ographique, ils soulignent tous les trois leurs convergences de vue et leur volontĂ© de travailler avec Laval. » peut-on encore lire. Cette reconnaissance est-ce un moyen de hisser Laval au rang des villes qui comptent? Jusqu’Ă  prĂ©sent ces mĂ©tropoles pratiquaient, il faut bien le dire surtout la belle ignorance concernant Laval qui faisait surtout figure de « belle endormie ».

StĂ©phane Le Foll, maire du Mans, et ancien ministre de François Hollande appelle Ă  « une Ă©troite collaboration entre Le Mans, Angers et Laval avec l’UniversitĂ© et l’HĂ´pital Â». Johanna Rolland, maire de Nantes, estime nĂ©cessaire de « construire une ville plus juste, plus solidaire, plus Ă©cologique et plus humaine dans le contexte actuel Â». Quant Ă  Nathalie AppĂ©rĂ©, maire de Rennes, elle « souhaite que Laval et Rennes puissent demain travailler plus Ă©troitement Â», les deux Ă©quipes ayant ajoute-t-elle « une mĂŞme vision des dĂ©fis que doivent relever nos villes après la crise sanitaire Â», Ă©crit le communiquĂ© de Florian Bercault.

Ces soutiens sont symptomatiques. D’abord parce qu’ils n’existeraient pas si les Ă©lus en question ne s’Ă©taient pas persuadĂ©s que le candidat de Demain Laval ensemble, Ă©cologique et solidaire avait une chance de gagner la mairie de Laval. Ensuite, et bien Ă©videmment, parce que soutenir et appuyer une tĂŞte de liste dans un combat Ă©lectoral, c’est bien plus agrĂ©able Ă  faire lorsque que le ou la candidat-e est dans la mĂŞme mouvance politique… StĂ©phane Le Foll, Johanna Rolland et Nathalie AppĂ©rĂ© sont du bord opposĂ© Ă  Didier Pillon.

Et puis cela pourra, en cas d’accession aux responsabilitĂ©s du candidat qui vient d’ĂŞtre ainsi « adoubé » par ces « grands Ă©lus » permettre Ă  Laval de sortir de son autarcie localement, et de se dĂ©velopper encore un peu plus rĂ©gionalement ; la population lavalloise et par consĂ©quent les Mayennais pourront ainsi en profiter… L’Ă©change d’idĂ©es et la coopĂ©ration intercommunale Ă  l’Ă©chelle rĂ©gionale, en gardant en tĂŞte la transparence que rĂ©clament de plus en plus les Ă©lecteurs, c’est indĂ©niablement un plus en terme d’amĂ©nagement et de dĂ©veloppement du territoire local â—Ľ


Abonnez-vous en choisissant un des deux formules ci-dessous. Soutenez une nouvelle offre de presse en Mayenne – investigations, analyses et opinions


Abonnement mensuel
3 €/mois
Je choisis 3 € de lecture mensuelle.
Formule sans engagement, vous pouvez résilier à tout moment.
J'ai accès aux archives du Glob-Journal
Abonnement annuel
32 €/an
J'opte pour 12 mois de lecture,
Paiement en une fois, engagement 1 an.
J'ai accès aux archives du Glob-Journal

Vous avez commenté cet article :

  1. Rennes (ville oĂą monsieur Caplan conseille la maire) Le Mans et Nantes Ă©taient dĂ©jĂ  socialistes entre 2008 et 2014, Je ne retrouve pas de traces d’une coopĂ©ration utile. De surcroĂ®t, les VRAIS partenaires d’une ville sont ceux qui contribuent au financement de leurs investissements : dĂ©partement, rĂ©gion, État et Europe….Juste de la communication politique. CQFD

Commenter cet article