N’oublions pas Léon Gambetta, ce grand républicain – par Ambroise Chiffolière

« C’est une photo a priori anodine, publiée ce week-end sur les réseaux sociaux » nous écrit Ambroise Chiffolière, et qui « montre un panneau Gambetta barré d’un large adhésif. A ses côtés, une plaque appelée à prendre sa place est floquée du nom d’André Pinçon... » Ce dernier fut un maire socialiste de Laval, devenu à présent une figure consensuelle, enchaînant quatre mandats consécutifs de 1973 à 1993. Au delà du factuel de l'inauguration du Quai André Pinçon par elle-même, voyez cette contribution analytique qu'Ambroise Chiffollière nous a fait parvenir spontanément.

N'occultons pas sa mémoire même pour André Pinçon

Par Ambroise Chiffolière

Renommer est rare. Les conseils municipaux s’y refusent car les procédures auxquelles sont contraints les ...


Le contenu de cet article est réservé aux abonnés

Déjà un compte? Je me connecte


Pour lire la totalité de cet article, vous devez vous abonner. Choisissez l'abonnement qui vous convient pour avoir accès à tous les articles du Glob-journal



faites le choix de l'investigation en Mayenne

Paiement sécurisé par carte ou chèque bancaire


Abonnement mensuel
3 €/mois
Je choisis 3 € de lecture mensuelle, renouvelable chaque mois.
Formule sans engagement, résiliation à tout moment.
J'ai accès aux archives du Glob-Journal
Abonnement annuel
32 €/an
J'opte pour 12 mois de lecture.
Paiement en une fois, engagement 1 an, renouvelable.
J'ai accès aux archives du Glob-Journal

Contactez-nous : ici