Opinion – Déréguler pour le bien du consommateur ? Par Serge Richer

réformeslogo3

Libérer les marchés ? Mais pour qui en fait ? Serge Richer s'intéresse à celui des énergies qui a permis en son temps à une pléthore d'opérateurs privés de s'atteler à concurrencer l'opérateur historique EDF-GDF et à l'affaiblir... Avec la complicités des gouvernements successifs, et les conséquences qu'on connait.

Dès la dérégulation du marché des énergies aux Etats-Unis mis en place, l'Entreprise Enron vendait la plupart de ses installations de production et de distribution d'électricité (son cœur de métier précédent) pour se concentrer au trading des énergies. Ce mouvement participe d'une vision dite "moderne" de l'économie qui considère que les questions de production sont triviales, voire dépassées ("l'intendance suivra"), et que la valeur se créé désormais par le commerce, la finance, le trading. Dans ce modèle, le gaz, l'électricité, les énergies cessent de corres...

La suite est réservée aux abonnés

Déjà abonné-e ?  Se connecter


Abonnez-vous dès maintenant ⤵

  • Lisez ce qu’on ne lit pas ailleurs en Mayenne
  • Soutenez un journal indépendant adossé à une association reconnue d’intérêt général
  • Entrez dans l’investigation, l’analyse, l’opinion et écoutez des podcasts

Abonnement mensuel
▶ 3 €/mois
Je choisis 3 € de lecture mensuelle
Renouvelé tacitement chaque mois. Sans engagement.
J'ai accès aux archives du Glob-Journal
J'écoute les podcasts
 
Abonnement annuel
▶ 32 €/an
32 € au lieu de 36 € pour 12 mois de lecture.
Paiement en une fois. Renouvelable chaque année.
J'ai accès aux archives du Glob-Journal
J'écoute les podcasts
 
Abonnement de soutien - Vous nous aimez beaucoup
👉 60 €/an
J'apporte mon soutien à leglob-journal
Paiement en une fois, renouvelable chaque année
J'ai accès aux archives du Glob-journal
J'écoute les podcasts
 

Paiement sécurisé par carte ou chèque bancaire



Contactez-nous : ici