« Oui, nous voulons du vert dans notre ville ! » – Par Didier Pillon

Laval passionnément!, la liste conduite par Didier Pillon sur Laval en vue des élections municipales des 15 et 22 mars 2020, nous a fait parvenir spontanément cette Tribune. Elle est écrite en réponse à celle publiée récemment dans les colonnes du Glob-journal par huit associations de défense de l’environnement à propos des Jardins de Beauregard, un espace de plus de 13 400 mètres carrés en friche, en devenir, délaissé jusque-là et en pleine ville…

Du vert revendiqué par la majorité sortante

Par la liste de Didier Pillon*


La question posée par les associations mérite toute notre attention, bien plus largement d’ailleurs que le jardin de Beauregard.

La municipalité socialiste avait, en effet, fait le choix de vendre le jardin de Beauregard. Disons clairement les choses, sans ambiguïté : aujourd’hui, le jardin n’est pas vendu, et cela est heureux, car nous affirmons un engagement clair et fort. Nous souhaitons mener une réflexion avec les habitants, les associations, les riverains, sur l’avenir de cet espace de verdure, qui est une chance pour notre ville.

Qu’on se le dise : au delà du jardin de Beauregard, le sujet abordé par les associations signataires est bien plus large, et concerne l’ensemble des Lavallois. Quelle ville souhaitons nous laisser à nos enfants et à nos petits-enfants ? A cette question, nous avons fait le choix fort de proposer des réponses concrètes et ambitieuses pour les années à venir.

Végétaliser la ville est d’une nécessité absolue. Végétaliser, concrètement, c’est remettre du vert dans notre ville. C’est implanter de nouveaux parcs et jardins dans chaque quartier. La plaine d’aventure à Saint-Nicolas laissera la place à un parc ludique pour rassembler les Lavalloises et les Lavallois. Un nouveau parc près du Carmel verra également le jour, et nous portons le projet d’un nouveau parc en plein centre-ville.

Oui, ces poumons verts sont essentiels pour le bien vivre de chacun d’entre nous, mais aussi pour favoriser la rencontre entre les Lavallois. Quel meilleur endroit qu’un coin de verdure pour se retrouver pour un pique-nique, pour emmener son enfant essayer son nouveau vélo ou pour se poser quelques instants ? Aucun mètre carré de béton ne sera plus prolifique qu’un espace de verdure pour mener à bien ces plaisirs du quotidien.


Une partie des 13 450 m2 au cœur de l’intérêt soudain – © leglob-journal

Végétaliser Laval, concrètement, c’est planter des arbres. Partout où cela est possible. Sur la place du 11 novembre, bien entendu, mais aussi sur les berges de la Mayenne. Nous avons là aussi un engagement fort : à chaque arbre enlevé, nous en planterons au moins deux.

Végétaliser Laval, concrètement, c’est aussi inciter à des petits gestes du quotidien. C’est implanter des jardins partagés dans chaque quartier, c’est agrémenter les abribus de bacs à aromates.

Voilà pourquoi nous souhaitons, comme chacune des associations signataires, du vert dans notre ville. Oublions sur ces sujets les arrières pensées politiques, les postures partisanes, pour engager, ensemble, une mobilisation collective.


Didier PILLON, candidat aux élections municipales à Laval, et les membres de la liste Laval, passionnément ! : Samia SOULTANI, Xavier DUBOURG, Gwendoline GALOU, Vincent D’AGOSTINO, Isabelle MARCHAND, Philippe HABAULT, Marie-Cécile CLAVREUL, Patrick GUESNE, Georgette LOCHU, James CHARBONNIER, Chantal GRANDIERE, Raymond MAUNY, Lucile PERIN , Henri RENIE, Stéphanie HIBON-ARTHUIS, Patrice AUBRY, Aurore BESSARD, Alexandre LANOE, Pascaline TIREAU, Jamal HASNAOUI, Nadia CAUMONT, Bruno de LAVENERE, Martine GASDEBLAY, Jean-Pierre RAYSZ, Martine CHALOT, Mathieu PIERRE, Marie-Hélène PATY, Pascal HUON, Nadine LE GALL, Jacques PHELIPPOT, Tina GIRARD, Florian MARTEAU, Sophie DIRSON, Etienne TETU, Valérie VITEAUX, Hussein YASSINE, Claire ROUSSEAU, Alexandre MAILLARD, Vanessa CHAPLET, Gildas CHARLES, Sarah EZ-ZAFIR, Matéo CARTRON.


Seul le chapeau, le sous-titre, ainsi que la mise en page et l’illustration de cette Tribune sont de leglob-journal


Adhérez et faites un don

Vous avez commenté cet article :

  1. Alors c’est vrai? Didier Pillon est candidat à la mairie de Paris en remplacement de Benjamin Griveaux? Après Château-Gontier Passionnément, Laval Passionnément voici Paris Passionnément!

Commenter cet article