PACTE avec le diable : la fin des CAC en attendant le crack ?

Vers le modèle anglo-saxon? Avec le projet de loi PACTE, (Plan d’Action pour la Croissance et la Transformation des Entreprises) l'exécutif français prétend favoriser la croissance et la prospérité des entreprises. Avec ses 73 articles, ce texte ambitionne de dynamiser l'économie des PME, «porteuses de richesses, d'emplois». Actuellement discuté au Sénat après un premier passage à l'Assemblée Nationale, cette future loi va réformer de fonds en combles notre modèle socio-économique français et prépare aussi la privatisation notamment des ports de Paris et Strasbourg avec une évaluation de ses immobilisations au "prix du marché" (appelé aussi "juste valeur") et non au "coût historique". Cette "juste valeur" renforce la pratique de la financiarisation de l'économie ; elle est une des causes d...


Le contenu de cet article est réservé aux abonnés

Déjà un compte? Je me connecte


Pour lire la totalité de cet article, vous devez vous abonner. Choisissez l'abonnement qui vous convient pour avoir accès à tous les articles du Glob-journal



faites le choix de l'investigation en Mayenne

Paiement sécurisé par carte ou chèque bancaire


Abonnement mensuel
3 €/mois
Je choisis 3 € de lecture mensuelle, renouvelable chaque mois.
Formule sans engagement, résiliation à tout moment.
J'ai accès aux archives du Glob-Journal
Abonnement annuel
32 €/an
J'opte pour 12 mois de lecture.
Paiement en une fois, engagement 1 an, renouvelable.
J'ai accès aux archives du Glob-Journal

Contactez-nous : ici