Par Farid – «Il y a un risque de radicalisation néfaste pour nos entreprises»

Six mois après l’élection du Président Macron, leglob-journal a repris contact avec Farid, cet ouvrier lavallois qui préférait, lui, le terme de « salarié ». Farid avait bien voulu au plus profond de la campagne électorale dire ce qu’il attendait de ce grand moment démocratique que constitue l’élection présidentielle. Avec le recul, voici son analyse sur leglob-journal.

Par Farid

 

Saoulés par une campagne médiatico/politique d’une rare indécence au printemps et une période estivale agitée, le réveil est difficile pour beaucoup. Salariés avec ou sans emploi, retraité, profession libérale ou pas, fonctionnaire ou pas, tous se rappellent qu’ils avaient oublié de lire attentivement les programmes automnales des candidats.

La rentrée de septembre sur fond de division s...


Le contenu de cet article est réservé aux abonnés

Déjà un compte? Je me connecte


Il vous reste 85% à lire. Pour obtenir l'accès à la totalité de cet article, choisissez l'abonnement qui vous convient. Vous aurez ainsi accès à tous les articles du Glob-journal



Faites le choix de l'investigation en Mayenne

Paiement sécurisé par carte ou chèque bancaire


Abonnement annuel
▶ 32 €/an
J'opte pour 12 mois de lecture. Paiement en une fois. Renouvelable chaque année.
J'ai accès aux archives du Glob-Journal
Abonnement mensuel
▶ 3 €/mois
Je choisis 3 € de lecture mensuelle. Renouvelable chaque mois. Sans engagement.
J'ai accès aux archives du Glob-Journal

Contactez-nous : ici