Par Maître Ben Slamia : « Non à la justice-citron, et aux procès pressés »

barreintertitreuneligne.jpg

TRIBUNE - À Laval, le 15 mars 2018, un ressortissant tunisien écope en comparution immédiate de cinq mois de prison avec maintien en détention. Le tribunal correctionnel de Laval l'a condamné pour avoir posté sur sa page Facebook des vidéos, et des photos de Daech. Âgé de 26 ans, en France depuis neuf ans, hébergé par une Lavalloise, il a été interpellé à la suite d’une suspicion de mariage blanc. À l'audience, le Procureur avait demandé six mois ; Youssef Ben Slamia descendu de Paris pour défendre son client avait qualifié le jugement d’ «injuste ». L'avocat nous a spontanément fait parvenir cette tribune où il revient sur ce qu’il considère comme « une justice-citron, un procès-pressé pour une justice qui a voulu faire surtout le procès du terrorisme, mais pas du prévenu. »

Par Youssef ...


Leglob-journal réserve cet article à ses abonnés

Déjà un compte? Je me connecte


Il vous reste 85% à lire. Abonnez-vous

Paiement sécurisé par carte ou chèque bancaire


Abonnement annuel
▶ 32 €/an
32 € au lieu de 36 €
J'opte pour 12 mois de lecture. Paiement en une fois. Renouvelable chaque année.
J'ai accès aux archives du Glob-Journal
Abonnement mensuel
▶ 3 €/mois
Je choisis 3 € de lecture mensuelle
Renouvelé tacitement chaque mois. Sans engagement.
J'ai accès aux archives du Glob-Journal

Faites le choix de l'investigation en Mayenne



Contactez-nous : ici