Par Martin F. – Les nouvelles vagues de constestation #1

En 2011, c'est au cri de « Ben Ali dégage » que le peuple tunisien chasse le militaire qui gouverne le pays depuis presqu'un quart de siècle. Cette révolution populaire, pionnière de ce qui devait être appelé plus tard le Printemps arabe, a dépassé finalement largement l'espace africain et moyen-oriental pour entrer en résonance avec nombre de mouvements populaires qui devaient voir le jour à travers le monde en ce début de vingt et unième siècle. En 2016, la quasi-totalité des continents auront vu émerger ce genre de mouvements, de l'Amérique à l'Asie en passant par l'Afrique et l'Europe ; sans oublier le Brexit et l'élection de Donald Trump. Mais le point commun de tous ces bouleversements de l'ordre établi, c'est la contestation qui fait appel à des modalités nouvelles - Analyse.

Par Martin F.

C'est dans la coupure qui traverse nos sociétés, qu'elle que soit la nature du régime, qui sépare gouvernants et gouvernés, que tout se joue.

Deux corps distincts émergent alors et agissent selon leur rationalité propre ; le régime démocratique, dans l'idéal d'égalité, tente d'associer le plus grand nombre dans la recherche du bien commun, quand les régimes non démocratiques tentent d'assurer la pérennité d'un système hautement inégalitaire, et donc potentiellement confl...


Contenu réservé aux abonnés

Déjà un compte? Je me connecte


Abonnnez-vous pour lire la totalité de cet article. Choisissez ci-dessous une formule de soutien pour avoir accès à tous les articles du Glob-journal et faites le choix de l'investigation en Mayenne



Choisissez l'abonnement qui vous convient



Abonnement mensuel
3 €/mois
Je choisis 3 € de lecture mensuelle.
Formule sans engagement, vous pouvez résilier à tout moment.
J'ai accès aux archives du Glob-Journal
Abonnement annuel
32 €/an
J'opte pour 12 mois de lecture,
Paiement en une fois, engagement 1 an.
J'ai accès aux archives du Glob-Journal

Contactez-nous : ici