Par Valérie Rellier de Jean – Sous la grande vague

Comme une submersion de l'individu, comme un anéantissement, un engloutissement. Sous la grande vague, c'est le rapprochement des éléments, liquides et massifiés, indomptables et pleins de magnificence ; l'eau et la montagne que l'Artiste fait se côtoyer ici sur une toile, mais là aussi sur une photographie, une aquarelle ou un dessin. L'immobilisme d'un coté et le mouvant de l'autre. Forces aussi de la nature humaine.

leglob-journal

Sous la grande vague
par Valérie Rellier de Jean 

La mer se creuse puis se redresse pour former une nouvelle vague. A cet instant, elle réalise une spirale parfaite. L’écume, aux extrémités acérée, rappelle la main crochue d’un monstre invisible prêt à capturer ses proies, ces hommes à peine discernables qui se cramponnent aux rames de leurs barg...


Contenu réservé aux abonnés

Déjà un compte? Je me connecte


Abonnnez-vous pour lire la totalité de cet article. Choisissez ci-dessous une formule de soutien pour avoir accès à tous les articles du Glob-journal et faites le choix de l'investigation en Mayenne



Choisissez l'abonnement qui vous convient

Paiement sécurisé par carte ou chèque bancaire



Abonnement mensuel
3 €/mois
Je choisis 3 € de lecture mensuelle.
Formule sans engagement, vous pouvez résilier à tout moment.
J'ai accès aux archives du Glob-Journal
Abonnement annuel
32 €/an
J'opte pour 12 mois de lecture,
Paiement en une fois, engagement 1 an.
J'ai accès aux archives du Glob-Journal

Contactez-nous : ici