Parti socialiste : chronique d’une longue agonie – Par Gérard Prioul

Le logo du PS bien affaibli à l'issue des présidentielles de 2022

Un Parti socialiste qui a perdu ses couleurs - © leglob-journal.fr

Story

Entre les deux tours, et à quelques jours du second, une réunion "élargie" à une trentaine de militants de section du PS à Laval a examiné la situation politique. L'heure est grave. Comment se positionner pour la Présidentielle ? Prise de paroles, sentiments et déceptions, le lent déclin du parti occupe pourtant les esprits. Puis arrive cette conclusion : "On ne peut pas faire autrement que de mettre un bulletin pour Macron !" soutiennent des voix affirmées localement, alors que quelques militants expriment le besoin de "ni-ni". Des paroles qui font blanc, au sens propre comme au figuré. Quant à l' "analyse politique : zéro" déplore un militant. Son temps viendra peut-être après... Sans doute le recul néces...

Déjà un compte? Je me connecte


Il vous reste 85% à lire. Faites le choix de l'investigation en Mayenne

Abonnez-vous


Abonnement mensuel
▶ 3 €/mois
Je choisis 3 € de lecture mensuelle
Renouvelé tacitement chaque mois. Sans engagement.
J'ai accès aux archives du Glob-Journal
J'écoute les podcasts
 
Abonnement annuel
▶ 32 €/an
32 € au lieu de 36 € pour 12 mois de lecture.
Paiement en une fois. Renouvelable chaque année.
J'ai accès aux archives du Glob-Journal
J'écoute les podcasts
 
Abonnement de soutien
👉 60 €/an
J'apporte mon soutien à leglob-journal
Paiement en une fois, renouvelable chaque année
J'ai accès aux archives du Glob-journal
J'écoute les podcasts
 

Paiement sécurisé par carte ou chèque bancaire


Contactez-nous : ici