Pas facile d’être un élu d’opposition

« Etre dans la minorité est une place difficile », ici comme ailleurs. Même en Mayenne où rien ou presque n’est fait pour faciliter la tâche de ceux qui ne pèsent pas en nombre suffisant. Le jeu de la petite guerre politique ne grandit pas en apparence la démocratie locale. C’est ainsi. L’Homme quand il devient politique en oublie presque son humanité pour endosser le plus souvent des habits du cynisme.

Par Thomas H.

Un élu municipal démissionnaire

En Mayenne, « être dans la minorité est une place difficile » a écrit un conseiller municipal d’opposition qui siégeait dans la municipalité de Saint-Berthevin une des principales villes de la première couronne autour de Laval. Finalement ce conseiller a choisi, comme une autre élue, de jeter l’éponge, et donc de démissionner.

Il a expliqué que « […] peu d’entre vous l’ont vécu et vous comprendrez bien que je le regrette et que je pense même que c’est dommage, car cela aurait peut-être permis de modifier certains de vos comportements. […] Subir en public, à plusieurs reprises, des propos humiliants, sur un ton menaçant, de surcroît devant un personnel semble-t-il plus ou moins complice m’ont profondément affecté et démobilisé et ne correspondent pas aux valeurs auxquelles j’adhère. » L’élu municipal s'est lâché en s'adressant aux élus de la majorité en pleine séance du conseil municipal.

Quantité négligeable - Cette homme a choisi de s’exprimer en public en lisant la feuille sur laquelle il a couché ce qu’il avait sur le cœur pour expliquer sa démission après plusieurs dizaines d'années d'expériences de la politique locale : « beaucoup d‘élus démissionnent en évoquant des « raisons personnelles ». Ces raisons diverses laissent place à beaucoup d’interprétations. Mon souci de la vérité et de dire toujours ce qu...

 


Pour lire la totalité de cet article, vous devez être abonné. Choisissez une formule de soutien pour avoir accès à tous les articles du Glob-journal - Faites le choix de l'investigation en Mayenne


Abonnement mensuel
3 €/mois
Je choisis 3 € de lecture mensuelle.
Formule sans engagement, vous pouvez résilier à tout moment.
Je soutiens leglob-Journal
Abonnement annuel
32 €/an
J'opte pour 12 mois de lecture,
Paiement en une fois, engagement 1 an.
Je soutiens leglob-Journal

J'ai un compte, je me connecte