Philippe Jan : « regagner le capital sympathie, et produire du bon spectacle »

Philippe Jan, le Président du Directoire du Stade Lavallois revient avec sincérité et lucidité sur les difficultés et les épisodes négatifs qui ont émaillé la vie du club de football mayennais, relégué en National. « Sans stabilité au niveau entraîneur, dit-il, il ne peut y avoir de résultats. » Il regrette que la FFF ait choisi de faire du foot-business sur le dos des équipes de National en fixant arbitrairement l’horaire de certaines rencontres à 18 heures. Constatant une baisse significative des spectateurs, Philippe Jan souhaite que le Stade lavallois renoue avec du beau spectacle sur le terrain.

Grand entretien avec Philippe Jan

leglob-journal : Merci de nous recevoir... A entendre les supporteurs-spectateurs et à les lire notamment sur les réseaux sociaux, - estimant ne pas être entendus et réclamant un changement radical pour le football mayennais -, il semble qu'il y a urgence, non?... Comment faire pour leur redonner du plaisir?

Qui dit que je suis loin des supporteurs? Quand on est Président bénévole, le seul intérêt, c’est justement d’être proche des supporteurs. En revanche quand on est Président délégué ou Président salarié, on est là pour d’autres raisons, peut-être pour son revenu personnel... moi je n’y trouve aucun revenu. Donc ce qui m...


Contenu réservé aux abonnés

Déjà un compte? Je me connecte


Abonnnez-vous pour lire la totalité de cet article. Choisissez ci-dessous une formule de soutien pour avoir accès à tous les articles du Glob-journal et faites le choix de l'investigation en Mayenne



Choisissez l'abonnement qui vous convient



Abonnement mensuel
3 €/mois
Je choisis 3 € de lecture mensuelle.
Formule sans engagement, vous pouvez résilier à tout moment.
J'ai accès aux archives du Glob-Journal
Abonnement annuel
32 €/an
J'opte pour 12 mois de lecture,
Paiement en une fois, engagement 1 an.
J'ai accès aux archives du Glob-Journal

Contactez-nous : ici