Podcast > En Mayenne, quand l’extrême droite se banalise au village

L'affiche de Marine Le Pen entre les deux tours en 2017

© Photo Guillaume Letourneur

Air-haine

Il est l'auteur d'une thèse sous la forme d'une somme de près de 600 pages (sans compter les annexes) soutenue en 2020 (voir ici). Menée au long cours par le mayennais Guillaume Letourneur à l’échelle d’un territoire rural du nord-ouest de la France, en Mayenne, mais aussi dans l'Yonne, cette enquête de l'étudiant-chercheur devenu Docteur en sciences politiques vise à restituer "les rapports sociaux qui rendent possible la banalisation du Front national dans les milieux populaires ruraux". Son titre : "S'engager au FN dans la "France des oubliés" : sociologie d'un parti politique hors des métropoles : le Front national en Mayenne et dans l'Yonne (années 1980 - années 2010)" Alors comment en est-on arrivé à un vote hypertrophié pour l’extrêm...


Leglob-journal réserve cet article à ses abonnés

Déjà un compte? Je me connecte


Il vous reste 85% à lire. Abonnez-vous

Paiement sécurisé par carte ou chèque bancaire


Abonnement annuel
▶ 32 €/an
32 € au lieu de 36 €
J'opte pour 12 mois de lecture. Paiement en une fois. Renouvelable chaque année.
J'ai accès aux archives du Glob-Journal
Abonnement mensuel
▶ 3 €/mois
Je choisis 3 € de lecture mensuelle
Renouvelé tacitement chaque mois. Sans engagement.
J'ai accès aux archives du Glob-Journal

Faites le choix de l'investigation en Mayenne



Contactez-nous : ici