Podcast > Grand entretien : Olivier Richefou répond au Glob-journal 🔓

Olivier Richefou le président du Conseil départemental

Politique

Olivier Richefou multi-facettes


Après plus de trois ans d’ignorance et de non reconnaissance du mĂ©dia leglob-journal qu’il qualifiait jusque-lĂ  de « non identifié », le prĂ©sident du conseil dĂ©partemental de la Mayenne s’est rendu le mardi 18 janvier 2022 dans les locaux du Glob-journal (24 Grande rue Ă  Laval), pour rĂ©pondre Ă  nos questions…

La DĂ©fenseure des Droits remarquait Ă  propos de cette appelation « mĂ©dia non identifié » que : « Cette pratique consistant Ă  opĂ©rer une distinction entre journalistes professionnels selon qu’ils exercent ou non au sein d’un mĂ©dia identifiĂ© est source d’insĂ©curitĂ© juridique dès lors qu’elle s’inscrit en dehors de tout cadre juridique et manque de clartĂ©, rendant imprĂ©visible l’exĂ©cution de leurs missions d’information. » Olivier Richefou, l’avocat Ă  la retraite, avait dĂ» donc se plier aux recommandations formelles de la DĂ©fenseur des Droits (Lire ici).

Le PrĂ©sident a fini par admettre la loi face Ă  la pression de l’Institution, de ses conseillers et les retombĂ©es de l’article du Canard enchainĂ©. Et le voilĂ  jusqu’Ă  reconnaĂ®tre spontanĂ©ment dans cet entretien que « leglob-journal est un mĂ©dia d’opinions nĂ©cessaire » et vous l’entendrez, il va mĂŞme plus loin, dans cette « normalisation » intervenue avec le concours de Claire HĂ©don, la DĂ©fenseure des Droits.

Olivier Richefou rĂ©pond donc Ă  nos questions, sans esclusive et prononce mĂŞme Ă  plusieurs reprises le mot « échec » qu’il revendique pour lui-mĂŞme. Mais il ne va pas jusqu’Ă  dire qu’il a changĂ©. Le n°1 du conseil dĂ©partemental de la Mayenne revient aussi sur l’Ă©pisode Elisabeth Doineau demandant sa demission en sĂ©ance publique (Lire ici), « ce qui nous a desservi » nous dit-il et donne sa version. Il s’explique aussi sur son positionnement au national qu’il recherche et le recours Ă  une « conseillère spĂ©ciale du PrĂ©sident« .

L’ex-maire de ChangĂ© argumente sur les raisons qui l’ont poussĂ©es Ă  crĂ©er l’Espace M devenu M Paris et Ă  choisir le sponsoring du bateau de Maxime Sorel qu’il continue de justifier au nom de l’AttractivitĂ©.

Dans cet entretien-podcast de plus de 57 minutes, le « patron du DĂ©partement » analyse Ă©galement de façon plus introspective et donc plus personnelle sa manière d’agir au sein du Conseil dĂ©partemental.

Vous entendrez Ă©galement Olivier Richefou sur la fabrique de l’opposition qu’il a gĂ©nĂ©rĂ©e au sein de l’assemblĂ©e dĂ©partementale – mĂŞme si il continue de dire qu’il s’agit d’ « un phĂ©nomène très naturel » .

â—Ľ Leglob-journal.fr


© leglob-journal.fr

le slogan du Glob-journal

Ils ont commenté cet article :

  1. Je reprends un propos d’Olivier Richefou Ă  propos de la publication des coĂ»ts de l’Espace M : « Je l’ai fais de ma propre initiative, parce qu’il n’y a rien Ă  cacher, c’est de l’argent public. Et quand c’est de l’argent public, il est normal d’ĂŞtre parfaitement transparent.  »
    Par mail Ă  la responsable des infrastructures, j’ai posĂ© au Conseil DĂ©partemental la question du coĂ»t des rĂ©novations de 4 maisons Ă©clusières correspondantes Ă  3 projets (acceptĂ©s en 2017 et 2018 suite Ă  2 appels Ă  projets) de valorisation touristique de ces maisons . Je n’ai eu aucune rĂ©ponse.
    Je repose donc cette question: quel a été le coût global de ces 4 rénovations et des mises aux normes?

Commenter cet article