Politique – Élus locaux et chefs d’entreprises : « je t’aime, moi non plus »

"Dans les petites villes comme Laval où la bourgeoisie se fait discrète, les relations mondaines se tissent à l’abri des regards, il est utile de lire les événements entre les lignes et de s’aventurer dans l’envers du décor (...)" écrivent Nicolas Chomel et Claude Piou qui font partis du groupe des Insoumis Lavallois. Comment s'articuler, en effet, quand on est candidat à Laval, dans le concert du monde entrepreneurial qui semble faire la pluie et le beau temps? La récente attaque sur les réseaux sociaux dont a été l'objet Florian Bercault à propos de sa déclaration à HEC Stories expliquant qu' "une coterie de notables (...) roulerait [pour] le candidat du centre droit" est manifeste. Décryptage.

Des politiques surveillés, faits et défaits en partie par des "patrons"

Par Nicolas Chomel et Claude Piou

Dans une interview récente à Ouest France, le courtier en assurances forestières et président de l’association Made in Mayenne, Xavier de la Bretesche, s’émouvait du fait que « le monde de l’entreprise n’ait pas été plus au cœur des débats durant la campagne à Laval ». C’est pourtant vrai : pas un mot dans le programme des candidats en lice pour le deuxième tour, Didier Pillon et Florian Bercault, pour faire l’éloge des « forces vives » de la ville, ni pour leur promettre toutes les largesses municipales au nom de l’attractivité. Mais est-ce un oubli fâcheux, une simple négligence ou bien le signe d’une forme de mépris des élus locaux pour les entreprises locales et leurs dirigeants pourtant si méritants ? La remarque de Xavier de la Bretèche mérite qu’on s’y attarde quelque peu.

Dans les petites villes comme Laval où la bourgeoisie se fait discrète et les relations mondaines se tissent à l’abri des regards, il est util...

 


Pour lire la totalité de cet article, vous devez être abonné. Choisissez une formule de soutien pour avoir accès à tous les articles du Glob-journal - Faites le choix de l'investigation en Mayenne


Abonnement mensuel
3 €/mois
Je choisis 3 € de lecture mensuelle.
Formule sans engagement, vous pouvez résilier à tout moment.
Je soutiens leglob-Journal
Abonnement annuel
32 €/an
J'opte pour 12 mois de lecture,
Paiement en une fois, engagement 1 an.
Je soutiens leglob-Journal

J'ai un compte, je me connecte