Pour Géraldine Bannier, ce fut une «session extraordinaire» au Palais Bourbon

La toute première session de travail de  l'Assemblée nationale de l'ère Macron. Des réformes initiées par le candidat devenu Président comme le code du travail, ou bien la "moralisation" de la vie publique. L'Assemblée Nationale a travaillé tant bien que mal. Réussites ratés, et «couacs». Trop jeunes, pas assez expérimentés, et rompus aux rouages du pouvoir. Et pour cause, les députés ont voté souvent comme un seul homme, presque mécaniquement. Géraldine Bannier, élue dans la deuxième circonscription de la Mayenne tire pour leglob-journal le bilan de ses premières semaines de travail au Palais Bourbon.

Par Géraldine Bannier*

La session extraordinaire de l’Assemblée nationale a pris fin le 9 Août. Ce fut l’occasion, pour nous, nouveaux députés, d’entrer dans nos nouvelles fon...


Le contenu de cet article est réservé aux abonnés

Déjà un compte? Je me connecte


Il vous reste 85% à lire. Pour obtenir l'accès à la totalité de cet article, choisissez l'abonnement qui vous convient. Vous aurez ainsi accès à tous les articles du Glob-journal



Faites le choix de l'investigation en Mayenne

Paiement sécurisé par carte ou chèque bancaire


Abonnement annuel
▶ 32 €/an
32 € au lieu de 36 €
J'opte pour 12 mois de lecture. Paiement en une fois. Renouvelable chaque année.
J'ai accès aux archives du Glob-Journal
Abonnement mensuel
▶ 3 €/mois
Je choisis 3 € de lecture mensuelle
Renouvelé tacitement chaque mois. Sans engagement.
J'ai accès aux archives du Glob-Journal

Contactez-nous : ici