Que vive leglob-journal! Journal à part entière, doté d’une réelle plus-value

Par Michel Ferron*


L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est lettreLnew.jpg.

Le récent ostracisme prononcé par le Président du Conseil départemental à l’encontre du glob-journal est proprement consternant à plus d’un titre. En tant que contributeur occasionnel (que je me flatte d’être, parmi d’autres rédacteurs de toutes sensibilités) à cet organe « d’informations, d’investigations, d’analyses et d’opinions », je suis personnellement choqué par cet acte de censure.

Sur la forme tout d’abord, le Président du Conseil départemental manifeste une coupable ignorance de la nature réelle de ce vecteur d’information, mis en ligne à la disposition des lecteurs d’Internet.

L’assimiler à un simple « blog » traduit une ringardise stupéfiante de la part de responsables politiques, prompts à promouvoir la modernité tapageuse et superficielle des « résosocios », alors que leglob ne répugne pas à accueillir des textes longs et denses, propices à développer l’analyse et le débat, loin des démangeaisons éphémères que l’on peut trouver sur la tweetosphère.

Par ailleurs, cette exclusion exprime le mépris de la légitimité professionnelle du fondateur et animateur du glob-journal, titulaire d’une carte de presse, après avoir été longtemps l’une des voix connues et reconnues de Radio France-Bleu Mayenne.

Sur le fond, en disqualifiant leglob-journal, le Président du Conseil départemental entrave l’exercice d’un moyen d’information, qui, bien que snobé par les périodiques traditionnels de la presse écrite locale, continue depuis plusieurs années à creuser son sillon dans le champ médiatique départemental, en affirmant sans complexe sa complémentarité et sa valeur ajoutée.

Ainsi, en fournissant le support technique d’un dialogue permanent avec ses lecteurs, leglob-journal est le seul journal interactif mayennais, capable d’improviser en permanence la tenue d’un forum citoyen, permettant à toutes les tendances d’opinions de s’exprimer.

Enfin, pour aller à l’essentiel de ce que recouvre cette « fatwa », digne d’un autre âge, la désignation implicite de ce journal comme instrument d’une propagande partisane est d’une profonde malhonnêteté intellectuelle.

Il suffit de consulter le sommaire des articles parus pour constater que de nombreuses personnalités de tous bords politiques, idéologiques ou culturels peuvent s’exprimer sur des sujets les plus divers, dans le respect du pluralisme et de la liberté de parole.

OUI, l’attitude du Président du Conseil départemental est représentative de sa conception étriquée d’une démocratie frileuse et « petit-bras », que doivent combattre les Mayennais engagés dans la défense de la liberté d’expression, quoi qu’il en coûte.

NON, la démocratie ne se divise pas en petites rondelles de complaisance mais s’additionne de toutes les expressions citoyennes et l’on doit se mobiliser pour que vive et survive leglob-journal, qui contribue, lui aussi, à l’ « attractivité » du département…


*Écrits par Michel Ferron, ancien conseiller général de la Mayenne, ces propos constituent une Tribune que leglob-journal inscrit dans ses colonnes, au nom de la liberté d’expression.

Vous avez commenté cet article :

  1. je lis régulièrement leglob-journal, pour moi c’est un média indépendant, à qui on peu envoyer des informations qui vont être développées, un journal qui correspond à 2018…J’espère qu’il soit beaucoup lu et ne prenne pas la grosse tête. Un vrai journal d’infos

Commenter cet article