Prenons soin de cette eau de vie, là…

Ce n'est pas rien : « 87% des phytosanitaires retrouvés dans l’eau de la rivière Mayenne qui traverse le département et qui possède plusieurs points de collecte pour l'eau potable - sont des herbicides. Et en Mayenne, 60 % de l’eau que nous consommons provient de nos rivières.». Voilà ce qu'on peut lire dans une brochure de Phyt’eau Propre 53. Il s'agit d'un programme de communication à propos de la préservation de l’eau et des phytosanitaires mis en place par le Conseil général de la Mayenne.

Par Thomas H.

La chambre d’agriculture à Laval, partenaire du programme et qui se veut pédagogue, prévient les utilisateurs de pesticides. « Un gramme de substance active suffit à polluer la consommation en eau de 4 personnes pendant 30 ans. 1 gramme de substance active suffit à polluer 10 000 m...


Le contenu de cet article est réservé aux abonnés

Déjà un compte? Je me connecte


Pour lire la totalité de cet article, vous devez vous abonner. Choisissez l'abonnement qui vous convient pour avoir accès à tous les articles du Glob-journal



faites le choix de l'investigation en Mayenne

Paiement sécurisé par carte ou chèque bancaire


Abonnement mensuel
3 €/mois
Je choisis 3 € de lecture mensuelle.
Formule sans engagement, vous pouvez résilier à tout moment.
J'ai accès aux archives du Glob-Journal
Abonnement annuel
32 €/an
J'opte pour 12 mois de lecture,
Paiement en une fois, engagement 1 an.
J'ai accès aux archives du Glob-Journal

Contactez-nous : ici