Présidentielle : Macron-Le Pen, deux votes sanction au second tour

l’issue de ce premier tour la France aurait « sauvé les meubles ». C’est le « moins pire » qui est sorti des urnes avec l’accession au second tour d’Emmanuel Macron (23,9%) face à Marine Le Pen (21,4%). Le « moins pire » en apparence, car en fait la montée d’un vote populiste d’extrême droite s’ancre profondément dans notre Paysage Politique Français (PPoF), y compris «chez nous».

par Thomas H.

« Pâté de deux chevaux, pâté de droite et de gauche », le mouvement En Marche ! pulvérise les dogmes classiques des partis politiques qui se sont alternés à la gouvernance du pays depuis des décennies. Il sanctionne les partis qui se sont usés au pouvoir et ont déçu nos «compatriotes». En endossant « le visage du renouveau », comme l'a lancé son jeune leader, il les « dégage » en douceur,...


Le contenu de cet article est réservé aux abonnés

Déjà un compte? Je me connecte


Il vous reste 85% à lire. Pour obtenir l'accès à la totalité de cet article, choisissez l'abonnement qui vous convient. Vous aurez ainsi accès à tous les articles du Glob-journal



Faites le choix de l'investigation en Mayenne

Paiement sécurisé par carte ou chèque bancaire


Abonnement annuel
▶ 32 €/an
J'opte pour 12 mois de lecture. Paiement en une fois. Renouvelable chaque année.
J'ai accès aux archives du Glob-Journal
Abonnement mensuel
▶ 3 €/mois
Je choisis 3 € de lecture mensuelle. Renouvelable chaque mois. Sans engagement.
J'ai accès aux archives du Glob-Journal

Contactez-nous : ici