Présidentielle : Macron-Le Pen, deux votes sanction au second tour

l’issue de ce premier tour la France aurait « sauvé les meubles ». C’est le « moins pire » qui est sorti des urnes avec l’accession au second tour d’Emmanuel Macron (23,9%) face à Marine Le Pen (21,4%). Le « moins pire » en apparence, car en fait la montée d’un vote populiste d’extrême droite s’ancre profondément dans notre Paysage Politique Français (PPoF), y compris «chez nous».

par Thomas H.

« Pâté de deux chevaux, pâté de droite et de gauche », le mouvement En Marche ! pulvérise les dogmes classiques des partis politiques qui se sont alternés à la gouvernance du pays depuis des décennies. Il sanctionne les partis qui se sont usés au pouvoir et ont déçu nos «compatriotes». En endossant « le visage du renouveau », comme l'a lancé son jeune leader, il les « dégage » en douceur,...


Le contenu de cet article est réservé aux abonnés

Déjà un compte? Je me connecte


Pour lire la totalité de cet article, vous devez vous abonner. Choisissez l'abonnement qui vous convient pour avoir accès à tous les articles du Glob-journal



faites le choix de l'investigation en Mayenne

Paiement sécurisé par carte ou chèque bancaire


Abonnement mensuel
3 €/mois
Je choisis 3 € de lecture mensuelle, renouvelable chaque mois.
Formule sans engagement, résiliation à tout moment.
J'ai accès aux archives du Glob-Journal
Abonnement annuel
32 €/an
J'opte pour 12 mois de lecture.
Paiement en une fois, engagement 1 an, renouvelable.
J'ai accès aux archives du Glob-Journal

Contactez-nous : ici