Présidentielles : paroles d’ouvriers à Laval, pour un vote de conviction

L’un a toujours voté à droite, et l’autre, toujours à gauche. Mais cette fois pour cette élection présidentielle, il n’y a rien d’évident, de «franchement» évident. Comme si les cartes se brouillaient. Même si on ne parle plus d'«ouvrier» mais de « salarié » depuis les années 80, Frédéric et Farid font partis du monde ouvrier et travaillent dans deux grandes usines de production de Laval. Alors, comment vivent-ils la campagne électorale, nous sommes allés à leurs rencontres.

Par Thomas H.

« J’ai toujours voté pour la droite classique, mais mon vote cette fois est vraiment indécis », explique Frédéric qui « fait partie de la classe ouvrière  » comme il le dit lui-même, tout en précisant que plusieurs dizaines d’ouvriers sous ses ordres. L’usine dans laquelle travaille Frédéric lui...


Leglob-journal réserve cet article à ses abonnés

Déjà un compte? Je me connecte


Il vous reste 85% à lire. Abonnez-vous

Paiement sécurisé par carte ou chèque bancaire


Abonnement annuel
▶ 32 €/an
32 € au lieu de 36 €
J'opte pour 12 mois de lecture. Paiement en une fois. Renouvelable chaque année.
J'ai accès aux archives du Glob-Journal
Abonnement mensuel
▶ 3 €/mois
Je choisis 3 € de lecture mensuelle
Renouvelé tacitement chaque mois. Sans engagement.
J'ai accès aux archives du Glob-Journal

Faites le choix de l'investigation en Mayenne



Contactez-nous : ici