Présidentielles : paroles de citoyens déboussolés à Laval Saint-Nicolas

Gérard, le gardien : « nous ne sommes plus que 4 ou 5 français, dans l’immeuble... »

A Saint-Nicolas, dans ce quartier de Laval, décrit par l'Insee en 2012 comme un espace composé de «[...] populations en difficultés économiques : revenus faibles, taux de chômage élevé, un chômeur lavallois sur deux y réside, précarité professionnelle ou familiale.[...] » comment se vit la campagne présidentielle? Cette fois, ce qui semble se dégager, c’est une très forte envie de ne pas aller voter. Leglob-journal a rencontré sur place Claudine, Chantal, Nelson, Mado, Thérèse, Martine, Gérard, Mhed* et Majh*. Paroles de citoyens déboussolés.

Par Thomas H.

Gérard au pied de l' immeuble dont il est le gardien bricole sur sa voiture. Sa tour a été entièrement rénovée il y a deux ans.

Le t...


Le contenu de cet article est réservé aux abonnés

Déjà un compte? Je me connecte


Pour lire la totalité de cet article, vous devez vous abonner. Choisissez l'abonnement qui vous convient pour avoir accès à tous les articles du Glob-journal



faites le choix de l'investigation en Mayenne

Paiement sécurisé par carte ou chèque bancaire


Abonnement mensuel
3 €/mois
Je choisis 3 € de lecture mensuelle, renouvelable chaque mois.
Formule sans engagement, résiliation à tout moment.
J'ai accès aux archives du Glob-Journal
Abonnement annuel
32 €/an
J'opte pour 12 mois de lecture.
Paiement en une fois, engagement 1 an, renouvelable.
J'ai accès aux archives du Glob-Journal

Contactez-nous : ici