Primaire : le duel de deux gauches claires

Est-ce la fin d’un cycle ? Force est de constater que six électeurs de la Primaire à gauche sur dix choisissent de tourner la page du quinquennat Hollande. Et dans une moindre mesure, ces mêmes électeurs font de même de même en ne choisissant pas Manuel Valls qui a incarné le Premier ministre de l’inflexion à droite de cette gauche de gouvernement.

ParThomas H.

Le renoncement de François Hollande à se présenter pour briguer un second mandat avait été le marqueur de l’ouverture possible d’une gauche différente. Avec Hamon et Montebourg, c’est une nouvelle façon d’imaginer la politique souhaitée par une très grande majorité des Français qui émerge.

Il y a eu les sondeurs remis en cause, et les analyses qui ne permettent pas de dégager des certitudes. Cette fois, au soir du premi...


Le contenu de cet article est réservé aux abonnés

Déjà un compte? Je me connecte


Pour lire la totalité de cet article, vous devez vous abonner. Choisissez l'abonnement qui vous convient pour avoir accès à tous les articles du Glob-journal



faites le choix de l'investigation en Mayenne

Paiement sécurisé par carte ou chèque bancaire


Abonnement mensuel
3 €/mois
Je choisis 3 € de lecture mensuelle, renouvelable chaque mois.
Formule sans engagement, résiliation à tout moment.
J'ai accès aux archives du Glob-Journal
Abonnement annuel
32 €/an
J'opte pour 12 mois de lecture.
Paiement en une fois, engagement 1 an, renouvelable.
J'ai accès aux archives du Glob-Journal

Contactez-nous : ici