Publicité électorale : entre visibilité et interdits à Laval – Par Marrie de Laval

S’afficher, savoir et pouvoir se faire reconnaître pour promouvoir ses idées, son programme, pour remporter l’élection, tels sont les enjeux d’une campagne classique. Les panneaux d’affichage réglementaires numérotés pour les listes et les candidats n’ont rien d’enthousiasmant. Quant aux affiches, tracts et réunions, tout est encadré par le code électoral. Et en matière de « racolage publicitaire sur la voie publique » l’article L51 du code électoral pourrait avoir à y redire en Mayenne. Tour d’horizon.

Par Marrie de Laval

Il y a peu de chance que le coût de la mise en branle d’une quelconque machine répressive vaille le prix de la dépense engagée par les candidats, au bénéfice de la « zone grise ». Cette zone hors de la légalité mais tolérée parce que qualifiée de...


Le contenu de cet article est réservé aux abonnés

Déjà un compte? Je me connecte


Il vous reste 85% à lire. Pour obtenir l'accès à la totalité de cet article, choisissez l'abonnement qui vous convient. Vous aurez ainsi accès à tous les articles du Glob-journal



Faites le choix de l'investigation en Mayenne

Paiement sécurisé par carte ou chèque bancaire


Abonnement annuel
▶ 32 €/an
32 € au lieu de 36 €
J'opte pour 12 mois de lecture. Paiement en une fois. Renouvelable chaque année.
J'ai accès aux archives du Glob-Journal
Abonnement mensuel
▶ 3 €/mois
Je choisis 3 € de lecture mensuelle
Renouvelé tacitement chaque mois. Sans engagement.
J'ai accès aux archives du Glob-Journal

Contactez-nous : ici