Quand l’Histoire se répète

 Par Martin F..

A peine 5 ans après la révolution qui chassa Hosni Moubarak et moins encore après la destitution du Président Morsi, la situation en Égypte semble désespérément connue. Un ancien haut gradé de l'armée à la tête du pays qui étouffe la société civile, fait pression sur les médias et prohibe certaines formations politiques.

Parti pris

Al-Sissi et Moubarak, Mabourak ou Al-Sissi, la chose à de quoi décourager, elle est en tout cas la preuve, s'il en fallait une, de la puissance et du poids de l'armée qui depuis Nasser est le véritable instrument de pouvoir et du pouvoir dans le pays.

Terrorisme - Le fait que le pays soit à nouveau sujet d'attentats sert de justification au pouvoir en place pour étendre son arsenal juridique. Un arsenal pourtant déjà bien four...


Le contenu de cet article est réservé aux abonnés

Déjà un compte? Je me connecte


Pour lire la totalité de cet article, vous devez vous abonner. Choisissez l'abonnement qui vous convient pour avoir accès à tous les articles du Glob-journal



faites le choix de l'investigation en Mayenne

Paiement sécurisé par carte ou chèque bancaire


Abonnement mensuel
3 €/mois
Je choisis 3 € de lecture mensuelle, renouvelable chaque mois.
Formule sans engagement, résiliation à tout moment.
J'ai accès aux archives du Glob-Journal
Abonnement annuel
32 €/an
J'opte pour 12 mois de lecture.
Paiement en une fois, engagement 1 an, renouvelable.
J'ai accès aux archives du Glob-Journal

Contactez-nous : ici