A Laval, la critique facile de l’art des « Lumières » – par Thomas H.

Sur la façade du Château neuf a Laval pour les Lumières 2021

Lux

Pas simple, semble-t-il, pour une municipalité d'appliquer simplement la loi de 1905, celle qui instaure la laïcité, et donc la neutralité vis-à-vis des religions, qu'elles soient dominantes ou pas. La laïcité cette spécificité française qu'on nous envie. Le récent épisode anodin de l'absence dénoncée par l'opposition municipale de Laval de "village provençal au jardin de la Perrine", ...

Déjà un compte? Je me connecte


Il vous reste 85% à lire. Abonnez-vous

Paiement sécurisé par carte ou chèque bancaire


Abonnement annuel
▶ 32 €/an
32 € au lieu de 36 €
J'opte pour 12 mois de lecture. Paiement en une fois. Renouvelable chaque année.
J'ai accès aux archives du Glob-Journal
J'écoute les podcasts
 
Abonnement mensuel
▶ 3 €/mois
Je choisis 3 € de lecture mensuelle
Renouvelé tacitement chaque mois. Sans engagement.
J'ai accès aux archives du Glob-Journal
J'écoute les podcasts
 

Faites le choix de l'investigation en Mayenne



Contactez-nous : ici