« Que fait-on pour l’avenir énergétique de demain? » – Par Michel Lemosquet

Nucléaire - Pour son vingtième anniversaire, le samedi 14 mars 2020, Coedra Mén fêtera "le renvoi de la Mission Granite" venue explorer le granit du Massif d’Izé pour pouvoir éventuellement y construire un laboratoire d'enfouissement des déchets issus de l'industrie nucléaire. Le refus massif de la population - 5 000 manifestants à Laval le 11 mars puis 3 000 à Bais le 13 mars 2000 - comptera dans le Nord-Est mayennais. Au delà de ces dates dans l'histoire de l'écologie dans le département, Michel Lemosquet, le président de Coedra Mén* s'interroge sur la gestion actuelle des déchets nucléaires. Que fait-on aujourd’hui pour l’avenir énergétique de demain?

Des déchets radioactifs problématiques qui refont surface

Par Michel Lemosquet

Vingt ans après qui pourrait imaginer avoir des productions agricoles d’excellence (poulets de Loué, lait de chez Bel, Bœuf fermier du Maine, production bio, etc.) avec des déchets nucléaires à 500 m de profondeur dans des galeries de 35 km et radioactifs pendant 100 000 ans ! Avec l’arrêt de la centrale de Fessenheim et son futur démantèlement, qui doit durer de vingt à trente ans, le problème des déchets refait surface. La Hague déborde… et aucun pays au monde n’a trouvé de solution satisfaisante pour gérer ces fameux déchets. Des...


Contenu réservé aux abonnés

Déjà un compte? Je me connecte


Abonnnez-vous pour lire la totalité de cet article. Choisissez ci-dessous une formule de soutien pour avoir accès à tous les articles du Glob-journal et faites le choix de l'investigation en Mayenne



Choisissez l'abonnement qui vous convient



Abonnement mensuel
3 €/mois
Je choisis 3 € de lecture mensuelle.
Formule sans engagement, vous pouvez résilier à tout moment.
J'ai accès aux archives du Glob-Journal
Abonnement annuel
32 €/an
J'opte pour 12 mois de lecture,
Paiement en une fois, engagement 1 an.
J'ai accès aux archives du Glob-Journal

Contactez-nous : ici