Rassemblés, des enseignants pointent la mauvaise excuse de la crise sanitaire

Rassemblés, des enseignants dénoncent la gestion de la crise par l'exécutif

Il n'y avait pas foule. Si le mot d'ordre d'appel à la grève a bien été entendu, il n'a pas été massivement suivi des faits... Par rapport aux enjeux, nous avons comptabilisé une petite centaine d'enseignants seulement. Rassemblés Place du jet d'eau à Laval à l'appel de FO, de la FSU, de CGT-Educ'ation et de Sud Solidaires. Avec toutefois une foule de revendications. Analyse

Des enseignants "doucement" remontés

Par Thomas H.

"Systématiquement, et à tous les échelons c’est : Débrouillez-vous !Après le présentiel, le distanciel, l’Education Nationale invente le démerdentiel..." Force ouvrière regroupent avec une pointe d'humour tous les griefs synthétisés en une seule phrase.

"Les protocoles sanitaires à géométrie variable du ministre Blanquer, déjà quasiment ...


Le contenu de cet article est réservé aux abonnés

Déjà un compte? Je me connecte


Il vous reste 85% à lire. Pour obtenir l'accès à la totalité de cet article, choisissez l'abonnement qui vous convient. Vous aurez ainsi accès à tous les articles du Glob-journal



Faites le choix de l'investigation en Mayenne

Paiement sécurisé par carte ou chèque bancaire


Abonnement annuel
▶ 32 €/an
32 € au lieu de 36 €
J'opte pour 12 mois de lecture. Paiement en une fois. Renouvelable chaque année.
J'ai accès aux archives du Glob-Journal
Abonnement mensuel
▶ 3 €/mois
Je choisis 3 € de lecture mensuelle
Renouvelé tacitement chaque mois. Sans engagement.
J'ai accès aux archives du Glob-Journal

Contactez-nous : ici