Recherches minières en Mayenne : un projet dépassé et du passé – Par Pierre Messager

En Mayenne, nous savons que 25 communes sont concernées par un projet de recherches de mines qui va de Montjean à Vautorte selon ce qu'on appelle « le permis d’Olivet » déposé par SGZ France, une filiale française d’une multinationale australienne. Dans l'Ouest, douze demandes de permis de ce type ont également été déposées, en Bretagne et dans Pays de la Loire. La plupart acceptée, mais le permis de recherches de Dompierre-du-chemin en Ile-et-Vilaine a été retiré par la société SGZ France ; celui de Tennie en Sarthe est mort-né grâce à la mobilisation citoyenne. 

Par Pierre Messager*

L’air, l’eau, le sous-sol, etc., sont des biens communs. Les conséquences d’un tel projet ne peuvent être mesurées pour le moment et, pourtant, elles auront un impact sur les générations à venir, et sont irréversibles.

Il s’agit dans tous les cas de projets privés de recherches minières faisant l’objet d’aucune enquête publique. Seul le ministre de l’Économie, des Finances et de l’Industrie ...


Contenu réservé aux abonnés

Déjà un compte? Je me connecte


Abonnez-vous!

Pour lire la totalité de cet article, choisissez ci-dessous une formule de soutien pour avoir accès à tous les articles du Glob-journal et faites le choix de l'investigation en Mayenne


Abonnement mensuel
3 €/mois
Je choisis 3 € de lecture mensuelle.
Formule sans engagement, vous pouvez résilier à tout moment.
J'ai accès aux archives du Glob-Journal
Abonnement annuel
32 €/an
J'opte pour 12 mois de lecture,
Paiement en une fois, engagement 1 an.
J'ai accès aux archives du Glob-Journal