Réforme des congés annuels à l’Hôpital de Laval : « Tout le monde a peur ! »

Le feu aux poudres. Une note de service, en date du 17 décembre 2019 émanant de la direction de l’hôpital et reçue juste avant les fêtes de fin d’années, expliquait aux gents de l’hôpital comment dorénavant poser leurs futurs congés d'été. Pendant quatre périodes de trois semaines, soit « 21 jours consécutifs ». Et à partir du 22 juin et jusqu’au 13 septembre. Un spectre assez large, une mesure qui est « applicable aux professionnels titulaires, stagiaires, en CDI et en CDD supérieur à 18 mois (...) selon la direction qui prévoit cette planification des congés pour garantir à minima la présence de deux tiers de professionnel confirmés sur l’ensemble de la période estivale. (…) le but c'est aussi d'assurer la continuité des soins en intégrant les prévisions de fermeture des lits. » Une note signée par le directeur de l’hôpital André-Gwénaël Pors qui a mis en colère le personnel. Une bonne centaine, le 10 janvier 2020, s'était réuni en assemblée générale.

Touche pas à mes
congés !

Entretien avec Frédéric Marié*

Par Thomas H.

Leglob-journal : Pourquoi décidé de poursuivre la grève à l’hôpital de Laval ?

Frédéric Marié : Tant qu’on peut poser nos vacances, comme c’est le cas maintenant quand on veux, sans contrainte, car nos métiers en centre h...


Contenu réservé aux abonnés

Déjà un compte? Je me connecte


Abonnnez-vous pour lire la totalité de cet article. Choisissez ci-dessous une formule de soutien pour avoir accès à tous les articles du Glob-journal et faites le choix de l'investigation en Mayenne



Choisissez l'abonnement qui vous convient



Abonnement mensuel
3 €/mois
Je choisis 3 € de lecture mensuelle.
Formule sans engagement, vous pouvez résilier à tout moment.
J'ai accès aux archives du Glob-Journal
Abonnement annuel
32 €/an
J'opte pour 12 mois de lecture,
Paiement en une fois, engagement 1 an.
J'ai accès aux archives du Glob-Journal

Contactez-nous : ici