«Regarder n’est pas adhérer» : fait remarquer l’avocat

A Laval, un homme de 34 ans vient d’entrer dans la short-list des individus condamnés en France pour consultation répétée et prohibée de sites de propagande de l’EI faisant l’apologie du terrorisme. Ils étaient 3 jusqu’à présent. Ce lavallois a écopé de 18 mois de prison ; la peine maximale encourue est de 2 ans et 30 000 euros d’amende. Initialement, Rachid Sabsab, célibataire, sans enfant, sans profession et à Laval depuis un an devait être jugé en comparution immédiate, il y a quelques semaines ; mais il avait demandé un renvoi, comme le code de procédure pénale l'autorise, pour pouvoir assurer sa défense.

Par Thomas H.

« Parlez bien dans le micro Monsieur Rachid Sabsab  » dit le président du tribunal correctionnel de Laval qui questionne le prévenu. « Vous saviez que consulter de tels sites était un délit ?» La réponse est «non». Lapidaire. L’individu comparait dans le box des accusés et il est encadré de plusieurs forces de l’ordre.

« Que faisait ces fichiers téléchargés sur votre ordinateur ? » interroge le président qui énumère ce que la police judiciaire a retrouvé sur le disque dur de l’ordinateur du prévenu. « Des fichiers PDF de prêches de dirigeants de l’EI, le mode d’emploi d’un fusil d’assaut A K47, des vidéos de propagande de Daech avec des scènes ...


Contenu réservé aux abonnés

Déjà un compte? Je me connecte


Abonnnez-vous pour lire la totalité de cet article. Choisissez ci-dessous une formule de soutien pour avoir accès à tous les articles du Glob-journal et faites le choix de l'investigation en Mayenne



Choisissez l'abonnement qui vous convient



Abonnement mensuel
3 €/mois
Je choisis 3 € de lecture mensuelle.
Formule sans engagement, vous pouvez résilier à tout moment.
J'ai accès aux archives du Glob-Journal
Abonnement annuel
32 €/an
J'opte pour 12 mois de lecture,
Paiement en une fois, engagement 1 an.
J'ai accès aux archives du Glob-Journal

Contactez-nous : ici