Reprenons le pouvoir sur l’industrie pharmaceutique – par Nicolas Da Silva

Agnès Buzyn, 54 ans vient de quitter la présidence de la Haute Autorité de Santé pour être nommée Ministre des Solidarités et de la Santé dans le premier gouvernement de l’ère Macron. Elle aura à gérer deux dossiers qualifiés de « prioritaires » selon le journal Le Monde. « L’abandon du tiers payant et l’obligation vaccinale  ». La ministre pourrait aussi s’intéresser aux rapports avec les laboratoires pharmaceutiques et à «  l’idée que la Sécurité sociale doit cesser de solvabiliser l’industrie pharmaceutique et mettre en place un pôle public du médicament. ». C’est ce que propose Nicolas Da Silva, Maître de conférences à l'Université Paris 13, sur leglob-journal.

Par Nicolas Da Silva*

Dans une tribune précédente, j’expliquais qu’il est non seulement possible mais aussi souhaita...


Le contenu de cet article est réservé aux abonnés

Déjà un compte? Je me connecte


Il vous reste 85% à lire. Pour obtenir l'accès à la totalité de cet article, choisissez l'abonnement qui vous convient. Vous aurez ainsi accès à tous les articles du Glob-journal



Faites le choix de l'investigation en Mayenne

Paiement sécurisé par carte ou chèque bancaire


Abonnement annuel
▶ 32 €/an
32 € au lieu de 36 €
J'opte pour 12 mois de lecture. Paiement en une fois. Renouvelable chaque année.
J'ai accès aux archives du Glob-Journal
Abonnement mensuel
▶ 3 €/mois
Je choisis 3 € de lecture mensuelle
Renouvelé tacitement chaque mois. Sans engagement.
J'ai accès aux archives du Glob-Journal

Contactez-nous : ici