Retraites : A Laval, près de 4000 manifestants dans la rue pour le retrait de la réforme

SOCIAL : Ce 5 décembre la réforme des retraites a regroupé 4000 personnes selon les syndicats et 3000 selon la police locale. « Grosse journée de mobilisation » et appel à la reconduction du mouvement votée en assemblée générale (AG) le matin même. Avec dans l’idée : refaire le mur de 1995.

Les syndicats souhaitent le retrait du projet Delevoye

Par leglob-journal


« Ce n’est qu’un premier pas » entendait-on en AG juste avant le défilé. Après voir voté la reconduction de la grève, il a été décidé d’une nouvelle journée de mobilisation « pour toucher plus de personnes encore, celles qui n’ont pas pu se libérer aujourd’hui » a déclaré la secrétaire départementale de la CGT Isabelle Vitry Brochard devant la préfecture de la Mayenne.

A la question posée en Assemblée générale: « souhaitons-nous que la grève soit reconduite? », la réponse a été des dizaines de mains levées. Pas d’avis contraires, ni d’abstention. Mais entre l’intention et la réalité, sur le terrain il peut y avoir une différence d’appréciation…

Du monde, dans cette « démonstration de force« . Rappelons que le 31 mars 2016, au plus fort de la contestation de la loi Travail, on avait enregistré 3000 personnes à Laval. Manifestement « c’est une réussite » attendait-on dans le cortège parmi les habitués du défilé aux cotés de ceux qu’on ne voit pas d’habitude. Avec une volonté de la part de ceux qui sont descendus dans la rue, de « ne pas se laisser imposer une réforme de régression » disait cette retraitée qui déclarait « penser à ses petits enfants« .

Les syndicats ont déroulé la banderole Place de la Trémoille, lieu de rassemblement prévu par les organisateurs, avant de rejoindre la Mayenne par la rue des Déportés dans le froid. Un rassemblement interprofessionnel. Il n’y avait pas que le secteur public qui était appelé à manifester.

La plus grosse inquiétude rencontrée, lorsqu’on discute avec les manifestants, c’est de devoir travailler plus longtemps. Et c’est de ne pas savoir dans le détail ce que va être cette réforme par points. Le Premier ministre s’exprimera la semaine prochaine.

La crainte aussi, c’est « la valeur du point qui va fluctuer, et la baisse des pensions« . Les enseignants l’ont bien compris par exemple, ils étaient très nombreux. Car au lieu de calculer leur pension sur les six derniers mois, ils verront la réforme une fois appliquée, avec une obtention de points étalé sur la totalité de la carrière. D’ailleurs « Sur les 220 écoles , la moitié était impactées, et 65 totalement fermées » devaient relater Stève Gaudin, en AG, le représentant du Snudi-FO.

Pour continuer la mobilisation, les syndicats avaient déjà programmé une autre action sur Laval. Il est question d’un point de convergence, à savoir le Square de Boston. Ce sera le Samedi 7 décembre 2019 à partir de 10 H 30.

Photos © leglob-journal


Soutenez leglob-journal

Adhérez à l’association et faites un don


Vous avez commenté cet article :

  1. Pour l’instant l’ensemble des régimes de retraites sont à l’équilibre. Si selon le COR (Conseil d’Orientation des Retraites) les régimes de retraite auront un déficit compris entre 8 et 17 milliards en 2025, à partir de cette date, la dette sociale que nous remboursons aux marchés financiers par le prélèvement RDS sera remboursée. Ce sont donc 16 milliards, qui sont utilisés actuellement pour rembourser les marchés financiers, qui seront disponibles pour financer la retraite ou pour améliorer les conditions de vie et de travail dans les EPAHD, les hôpitaux,…
    Voir : http://atterres.org/sites/default/files/Note%20EA%20COR_0.pdf

    Cette contre réforme des retraites est une demande de l’Union Européenne, supérieur hiérarchique de la France, que les syndicats sont censés savoir. Parmi les dernières recommandations pour 2019 figure : « Réformer le système de retraite pour uniformiser progressivement les règles des différents régimes de retraite ». La dite réforme Macron est le copier-coller de cette recommandation : fusionner tous les régimes en un régime unique et diminuer les pensions en passant à la retraite par points qui induit le recours aux assurances retraites privées en complément, pour ceux qui en ont les moyens.
    Voir : https://ec.europa.eu/info/sites/info/files/file_import/2019-european-semester-country-specific-recommendation-commission-recommendation-france_fr.pdf?fblid=iwar0ybcah6zgt_vmnupp_frophv5nscjehcb26a-rx-lcxzkgamxlk

    Le financement des retraites, comme celui des services publics, est un choix de société.

Commenter cet article