Révision constitutionnelle : les citoyens non conviés!

Alors que vient de débuter à l'Assemblée nationale l'examen du projet de révision constitutionnel voulu par le Président de la République et porté par le gouvernement, un acteur, pourtant non des moindres, est encore une fois inexistant dans le débat public. La Déclaration de Droits de l'Homme et du Citoyen de 1789 dispose pourtant en son article 6 que la loi est l'expression de la volonté générale et qu'à ce titre tous les citoyens ont le droit de concourir personnellement à sa formation.

Par Martin F.

S'il est communément admis que la démocratie directe n'est pas possible pour l'adoption de tous les actes normatifs qui tendent à régir notre vie en société, les lois constitutionnelles ne devraient jamais être adoptées sans l'aval du souverain véritable.

En tant que loi fonda...


Le contenu de cet article est réservé aux abonnés

Déjà un compte? Je me connecte


Il vous reste 85% à lire. Pour obtenir l'accès à la totalité de cet article, choisissez l'abonnement qui vous convient. Vous aurez ainsi accès à tous les articles du Glob-journal



Faites le choix de l'investigation en Mayenne

Paiement sécurisé par carte ou chèque bancaire


Abonnement annuel
▶ 32 €/an
J'opte pour 12 mois de lecture. Paiement en une fois. Renouvelable chaque année.
J'ai accès aux archives du Glob-Journal
Abonnement mensuel
▶ 3 €/mois
Je choisis 3 € de lecture mensuelle. Renouvelable chaque mois. Sans engagement.
J'ai accès aux archives du Glob-Journal

Contactez-nous : ici