#SavePeople-NotPlanes* : pour éviter que le monde d’après soit pire qu’avant

"Nos impôts ne doivent pas financer un système à bout de souffle", nous disent en substance Maël Rannou et Michel Perrier, les deux coordinateurs d'EELV en Mayenne. Selon eux, l'argent des contribuables doit être fléché sur des transports qui respectent la planète et qui ne polluent pas. Il ne faudra pas, par exemple, "renflouer les compagnies aériennes", disent-ils. "Après la crise financière de 2008, les plans de relance furent très polluants. Le secteur aéronautique, pour les écologistes, est véritablement symbolique !"

*Sauver les gens, pas les avions

Par Maël Rannou et Michel Perrier*

Le déconfinement fait débat, tant mieux. Si sur le plan sanitaire, les déclarations du conseil scientifique sont attendus et plus ou moins suivis par le gouvernement, celui-ci nous su...


Le contenu de cet article est réservé aux abonnés

Déjà un compte? Je me connecte


Il vous reste 85% à lire. Pour obtenir l'accès à la totalité de cet article, choisissez l'abonnement qui vous convient. Vous aurez ainsi accès à tous les articles du Glob-journal



Faites le choix de l'investigation en Mayenne

Paiement sécurisé par carte ou chèque bancaire


Abonnement annuel
▶ 32 €/an
32 € au lieu de 36 €
J'opte pour 12 mois de lecture. Paiement en une fois. Renouvelable chaque année.
J'ai accès aux archives du Glob-Journal
Abonnement mensuel
▶ 3 €/mois
Je choisis 3 € de lecture mensuelle
Renouvelé tacitement chaque mois. Sans engagement.
J'ai accès aux archives du Glob-Journal

Contactez-nous : ici