Sommet européen : un Munich économique et social ? – Par Henri Marteau

La mise sous pression des opinions avant chaque sommet est devenue un classique de la politique européenne, nous dit Henri Marteau. Tout se passe comme si l’Union Européenne (UE) avait besoin de ce stress pour attirer l’attention et susciter de l’attente.

Qui payera les pots cassés?

par Henri Marteau

Entrons dans le détail de ce plan de 750 milliards d’€, baptisé « Next Generation EU ». A ce jour, cette somme n'existe pas. Elle va être levée par la Commission Européenne sous forme d'emprunt sur les marchés financiers. Par contre, rien n'a été décidé sur le remboursement de ces 750 milliards ? Il est question de trouver des « ressources propres », comme des taxes européennes sur les déchets d'emballages plastiques, le carbone ?… Il ne s'agit à l'heure actuelle que de pistes qui pour voir le jour, devront être approuvées à l'unanimité des 27.

Ce plan se décompose en deux volets : des prêts aux pays membres pour 360 milliards d'€, et des su...


Contenu réservé aux abonnés

Déjà un compte? Je me connecte


Abonnez-vous!

Pour lire la totalité de cet article, choisissez ci-dessous une formule de soutien pour avoir accès à tous les articles du Glob-journal et faites le choix de l'investigation en Mayenne


Abonnement mensuel
3 €/mois
Je choisis 3 € de lecture mensuelle.
Formule sans engagement, vous pouvez résilier à tout moment.
J'ai accès aux archives du Glob-Journal
Abonnement annuel
32 €/an
J'opte pour 12 mois de lecture,
Paiement en une fois, engagement 1 an.
J'ai accès aux archives du Glob-Journal