Sous Vichy, ils ont sauvé au Buret trois enfants et leur mère, tous juifs, d’une mort certaine

C'est là où se trouvait la bâtisse où la petite famille Jakubowicz a trouvé refuge

Deux Médailles de Justes parmi les Nations vont être décernées ce dimanche 13 mars au Buret, à titre posthume à deux anciens habitants du village, par l'Institut Yad Vashem de Jérusalem. Ils s'appellent Marie-Louise Cordier et Auguste Cribier. Dans la salle de la marie du Buret*, ils seront représentés par leurs petits-fils. Un employé de l'Ambassade d’Israël en France remettra ces médailles, solennellement et en présence du maire du Buret, des familles, du délégué régional du Comité Yed Vashem. Elles distinguent «les personnes qui ont sauvé au péril de leur vie, des juifs sous l'occupation». Dans cette petite commune, et plus généralement en Mayenne des hommes et des femmes ont joué un rôle dans cette belle histoire. Par leur dévouement et leur courage, tous auront permis en pleine guerr...


Le contenu de cet article est réservé aux abonnés

Déjà un compte? Je me connecte


Il vous reste 85% à lire. Pour obtenir l'accès à la totalité de cet article, choisissez l'abonnement qui vous convient. Vous aurez ainsi accès à tous les articles du Glob-journal



Faites le choix de l'investigation en Mayenne

Paiement sécurisé par carte ou chèque bancaire


Abonnement annuel
▶ 32 €/an
J'opte pour 12 mois de lecture. Paiement en une fois. Renouvelable chaque année.
J'ai accès aux archives du Glob-Journal
Abonnement mensuel
▶ 3 €/mois
Je choisis 3 € de lecture mensuelle. Renouvelable chaque mois. Sans engagement.
J'ai accès aux archives du Glob-Journal

Contactez-nous : ici